AccueilATPATP - RomeFederer à l'économie

Federer à l’économie

-

Longtemps incer­tain pour ce Master 1000 de Rome, Roger Federer a fina­le­ment décidé de jouer. En mode économe, il passe le premier tour sans trop de problèmes face à l’Argentin Carlos Berlocq (6–3 6–4 en 1h09). Il affron­tera Juan Carlos Ferrero demain.

Entre le vent, les condi­tions plutôt lentes et un adver­saire dans le genre « limeur », Roger Federer avait de quoi perdre patience. Sans s’af­foler, le Suisse a bien maîtrisé son sujet. Breakant d’en­trée dans la première manche, le numéro 2 mondial gère parfai­te­ment son avance. Il fait le job sur ses jeux de service et laisse couler en retour, sans forcer. Un peu plus accroché dans le second acte – Federer est repris à 4–3 alors qu’il menait 4–2 – le Suisse fait l’ef­fort pour conclure en deux sets, 6–3 6–4.

Pour le reste, le récent vain­queur de Madrid a montré qu’il maitri­sait déjà parfai­te­ment les trajec­toires et schémas de jeux sur terre battue. Le Suisse sent bien la balle et ça se voit. Ce premier match lui aura permis de trouver des repères sur cette terre rouge beau­coup plus lente que celle de Madrid. Son prochain match face à Juan Carlos Ferrero, autre spécia­liste de la surface, sera certai­ne­ment légè­re­ment plus compliqué. Un test intéressant !

Le T‑shirt We Love Roger est sur kdotennis

Article précédentFederer sans problèmes
Article suivantMonfils, ma bataille…