AccueilATPATP - RomeGiovanni Malago, président du Comité olympique italien : "Seul le monde du...

Giovanni Malago, président du Comité olympique italien : « Seul le monde du tennis a été surpris que Wimbledon se plie au diktat du monde olympique »

-

Il y a quelques jours, la presse trans­al­pine révé­lait que le gouver­ne­ment italien avait l’in­ten­tion d’imiter Wimbledon en inter­di­sant aux joueurs russes et biélo­russes de parti­ciper au Masters 1000 de Rome (8 au 15 mai). Ce lundi, le président du Comité olym­pique italien (CONI), Giovanni Malago, a accordé une inter­view au Corriere della Sera. Ses propos n’in­citent pas à l’optimisme. 

« En tant que président du CONI et membre du CIO (comité inter­na­tional olym­pique), je m’oc­cupe de poli­tique spor­tive et non de poli­tique. En Italie, je le répète, je repré­sente le CIO. Et le Bureau exécutif a recom­mandé à toutes les fédé­ra­tions de ne pas inviter les athlètes russes et biélo­russes aux tour­nois et aux événe­ments spor­tifs. Wimbledon, qui est un club privé, s’est conformé à cette indi­ca­tion. Les choses, les faits, doivent être bien expli­qués, surtout à ceux qui ne sont pas d’ac­cord, et c’est leur droit, avec les déci­sions du CIO. Toutes les fédé­ra­tions inter­na­tio­nales les plus impor­tantes, et je dis bien toutes, ont accepté et suivi les recom­man­da­tions du CIO. Seul le monde du tennis a été surpris que Wimbledon se plie au diktat du monde olym­pique inter­na­tional. »

Le gouver­ne­ment italien doit tran­cher dans les prochains jours. Mais l’hy­po­thèse que le tournoi de Rome se déroule sans Daniil Medvedev, Andrey Rublev et leurs compa­triotes prend de plus en plus d’ampleur.