AccueilATPATP - RomeLe Federer express

Le Federer express

-


Roger Federer n’a eu besoin que de 54 minutes pour disperser Andreas Seppi en quarts de finale à Rome. Le Suisse s’im­pose en deux sets, 6–1 6–2 et ira défier le numéro 1 mondial et tenant du titre Novak Djokovic demain pour une place en finale.

Ce soir, Roger Federer n’était pas d’hu­meur à trainer. Entré sur le court à une heure tardive, le Suisse a joué son match a toute allure, ne lais­sant que des miettes à un Andreas Seppi complè­te­ment dépassé. Il est vrai que l’Italien avait déjà tota­le­ment rempli son contrat dans ce tournoi. Vainqueur successif d’Istomin, d’Isner et surtout de Wawrinka après avoir sauvé 6 balles de match, le 30e joueur mondial prenait certai­ne­ment ce match face à son altesse Federer comme une récom­pense. Mais le Suisse, lui, n’était pas là pour disputer un match de gala. 

Décidé à boucler l’af­faire le plus rapi­de­ment possible, le numéro 2 mondial met les bouchées doubles d’en­trée. Il breake immé­dia­te­ment, se montre parti­cu­liè­re­ment concentré sur son propre enga­ge­ment – seule­ment 5 points de cédés dans le premier set ! – et conclut la première manche 6–1. En confiance, le Suisse pour­suit sa démons­tra­tion dans le second acte. Il faut dire que Seppi, avec ses frappes à plat, offre à son adver­saire le type de balles qu’il préfère : à hauteur de hanches. Les coups gagnants pleuvent et en moins d’une heure – 54 minutes exac­te­ment – l’af­faire est pliée (6–1 6–2).

Autant dire que Roger Federer arri­vera parfai­te­ment frais pour sa demi‐finale de demain face à Novak Djokovic. Voilà le premier gros choc de la saison sur terre battue 2012 (en consi­dé­rant que le Nadal – Djokovic de Monte Carlo était un rendez‐vous manqué). Vivement !

La tenue de Roger Federer, ici !

Article précédentFederer déroule
Article suivantLe programme de samedi