AccueilATPATP - RomeLes Bleus inquiètent avant Roland-Garros

Les Bleus inquiètent avant Roland‐Garros

-

Le tournoi de Rome n’a débuté que depuis trois jours, mais les joueurs Français ont quasi­ment tous été éliminés. A l’ap­proche de Roland‐Garros, c’est évidem­ment loin d’être rassu­rant, puisque l’on se demande même qui sera apte à rejoindre la deuxième semaine du Grand Chelem parisien.

Rome, un Masters 1000 à oublier pour les Bleus. Sur les huit fran­çais engagés dans le tableau prin­cipal, seul un est parvenu à passer au deuxième tour. Il s’agit de Jérémy Chardy, qui a disposé de son compa­triote Richard Gasquet pour son entrée en lice. Pour le reste, certaines défaites sont assez diffi­ciles à expli­quer. Gaël Monfils, venu en numéro un fran­çais dans la capi­tale italienne, a déçu. Alors qu’il avait réalisé un bon tournoi à Madrid, le Parisien, visi­ble­ment gêné au genou, a été sèche­ment battu par Albert Ramos‐Vinolas (6–3, 6–1). Mêmes sorts pour Lucas Pouille, Jo‐Wilfried Tsonga, Gilles Simon, et Benoit Paire. Si certains n’ont pas été gâtés par le tirage au sort, le scénario de certaines défaites laisse à désirer. Quoi qu’il en soit, la liste est bien trop longue pour le clan trico­lore, qui peine à obtenir des résul­tats posi­tifs en vue de Roland‐Garros.

Blessures et manque de confiance

Lucas Pouille symbo­lise le passage à vide que connaissent les Bleus. Demi‐finaliste à l’Open d’Australie en janvier, le Nordiste a renoué avec le succès sur le circuit contre Borna Coric à Madrid, avant de déce­voir face à Hubert Hurkacz. Et rebe­lote au premier tour à Rome, face à la fougue de Matteo Berrettini. Sa victoire en Challenger à Bordeaux n’a pour le moment pas apporté la confiance espérée. Pour Gaël Monfils, cette alerte au genou n’est pas des plus rassu­rantes. La Monf nous a trop souvent habitué à de telles bles­sures, même s’il est tout à fait capable d’ar­river à Paris pour faire une grosse perfor­mance. Pour le reste, Jo‐Wilfried Tsonga peine à enchaîner les tour­nois à cause de sa drépa­no­cy­tose, Richard Gasquet revient tout juste de compé­ti­tion tandis que Gilles Simon joue malgré quelques douleurs. Benoit Paire serait bien tenté de faire un joli coup dans quinze jours, mais son mental a une nouvelle fois failli contre Radu Albot aujourd’hui, alors qu’il s’était extirpé des quali­fi­ca­tions. Il reste donc une semaine aux Bleus pour essayer d’ob­tenir quelques résul­tats dans les ATP 250 de Lyon ou Genève, afin d’ar­river avec plus de confiance à Roland‐Garros.

Instagram
Twitter