AccueilATPATP - RotterdamFederer, le retour du roi

Federer, le retour du roi

-

C’est fait. Plus de cinq ans après, Roger Federer est assuré de retrouver la première place mondiale lundi. Le Suisse est venu cher­cher ce qu’il voulait en venant à Rotterdam avec une quali­fi­ca­tion pour les demi‐finales suite à sa victoire sur Robin Haase 4–6, 6–1, 6–1 après 1h19 de jeu. À 36 ans et 195 jours, le Bâlois devient le plus vieux numéro 1 mondial de l’histoire.

Souvenez‐vous. Mis à terre lors de sa demi‐finale à Wimbledon en 2016 face à Milos Raonic, peu ou personne ne voyait Roger Federer revenir au sommet de son sport. Plus de 18 mois après, le Suisse a remporté trois titres du Grand Chelem et va rede­venir numéro 1 mondial, le plus vieux de l’histoire à 36 ans et 195 jours. Pour y parvenir, le Bâlois a su remplir sa mission : se quali­fier pour les demi‐finales de Rotterdam. Malgré la perte du premier set face à Robin Haase, il a haussé le ton pour passer la vitesse supé­rieure, bien aidé aussi par un Néerlandais légè­re­ment diminué au dos. Un succès 4–6, 6–1, 6–1 qui lui ouvre donc les portes du dernier carré où il affron­tera Andreas Seppi ou Daniil Medvedev.

Le plus impor­tant est ailleurs, avec les lignes d’histoire que Roger Federer écrit au quoti­dien. Quelques jours après son ving­tième titre du Grand Chelem, le maestro retrou­vera une place qu’il chérit tant, celle du numéro 1 mondial. Cinq ans et 106 jours plus tard, il s’apprête à remonter sur le trône. Des records, Roger Federer est habitué à en effacer. Mais celui du plus vieux numéro 1 mondial de l’histoire de l’ATP (à 36 ans et 195 jours, soit trois ans de plus qu’Andre Agassi) en dit long de son incroyable longé­vité au sommet de son sport. A un âge où d’autres légendes de la petite balle jaune avaient déjà raccroché depuis long­temps tout en étant lassés et usés, lui, continue à prendre plaisir avec une fraî­cheur décon­cer­tante et une envie perma­nente de se réin­venter. Roger Federer force le respect. Lundi, il sera numéro 1 mondial pour la 303e semaine de sa carrière. Et dire qu’il y a 14 ans et 17 jours, il accé­dait à la première place mondiale pour la première fois.