Accueil ATP ATP - Rotterdam Revoilà Monfils !

Revoilà Monfils !

-

Très solide malgré un trou d’air dans le deuxième set, Gaël Monfils a remporté le huitième titre de sa carrière et son deuxième ATP 500 sur le sol de Rotterdam (6-3, 1-6, 6-2 en 1h45). En face, Stan Wawrinka a subi la féroce défense du Français qui semble retrouver son meilleur niveau en ce début de saison.

Souvent ciblé pour son inconstance et son incapacité à être décisif lors des finales qu’il dispute (21 perdues sur 29 disputées), Gaël Monfils a répondu de la meilleure des manières en remportant l’un des plus beaux titres de sa carrière sur l’ATP 500 de Rotterdam, son deuxième dans cette catégorie après Washington en juillet 2016. Et la tâche était loin d’être simple face à un Stan Wawrinka en quête d’un premier trophée depuis son opération du genou qui l’a écarté des terrains pendant presque un an. Auteur d’un début de match particulièrement solide en défense, « La Monf » écœure le Suisse en remettant quasiment systématiquement la balle dans le court. Gêné par cette couverture de terrain qui caractérise tant le Parisien, Stan perd à deux reprises sa mise en jeu et voit son adversaire faire la course en tête.

Huitième titre en carrière

Mais comme souvent avec Monfils, cette foutue inconstance le rattrape. Moins à l’aise physiquement, il se fait prendre à la gorge par les coups de boutoir du Vaudois dès l’entame de la deuxième manche. Breaké d’entrée, puis rebreaké, le 33ème mondial aura pourtant trois fois l’opportunité de faire son retard mais laisse finalement filer la manche en 35 minutes (6-1). Les compteurs sont remis à zéro et tout est à refaire pour Gaël qui pourrait bien s’incliner une 22ème fois sur la dernière marche d’un tournoi. Mais que nenni. Le compagnon d’Elina Svitolina décide alors de prendre son destin et sa finale en main. Comme dans le premier set, il redevient tranchant dans ses attaques et s’offre même trois points de suite sur des enchaînements service-volée. Redevenu impérial en défense, il prend le service du Suisse à 1-1 et ne sera plus jamais rattrapé. Double breaké et mené 5-2, ce dernier s’offre une ultime balle pour espérer revenir, en vain.

« Stan, tu sais que je t’aime, mon frère. »

Beau joueur et grand ami du natif de Paris, Stan Wawrinka le congratule et l’embrasse pour l’ensemble de son match et de son œuvre. Car en plus de la victoire, Gaël a encore régalé le public hollandais avec plusieurs coups spectaculaires dont son célèbre « Air Monfils ». Plus qu’un excellent joueur de tennis lorsqu’il est à son top physiquement comme actuellement, l’ancien 6ème mondial est un vrai showman et c’est un bonheur pour tous les fans de tennis et de spectacle dans une époque de plus en plus aseptisée. Au cours d’une cérémonie conviviale, le vainqueur du jour s’est montré tendre avec son ami Wawrinka avant de saluer et d’honorer son idole, Arthur Ashe : « Stan, tu sais que je t’aime, mon frère, » a déclaré le Français rieur devant un public conquis. Avant d’enchaîner et de conclure : « C’est le deuxième tournoi où j’ai l’opportunité de mettre mon nom à côté de mon idole Arthur Ashe, c’est donc un grand honneur pour moi ».

Instagram
Twitter
Facebook
Facebook