AccueilATPATP – RotterdamRublev, évidem­ment !

Rublev, évidemment !

-

Il faisait figure de grand favori face à la surprise Marton Fucsovics (59e), et il n’a pas déçu. A 23 ans, Andrey Rublev décroche ainsi à Rotterdam son 8ème titre, le 4ème en ATP 500 après sa moisson parti­cu­liè­re­ment fruc­tueuse l’année dernière (5 titres, dont ses 3 ATP 500 à Hambourg, Saint‐Pétersbourg et Vienne). 

Mais celui‐ci n’aura pas été si facile à obtenir, malgré la diffé­rence d’ex­pé­rience à ce niveau entre les deux fina­listes. Poussé dans ses retran­che­ments, le Russe est obligé d’at­tendre le tie‐break pour faire la diffé­rence dans le 1er set. Sur sa lancée, il breake rapi­de­ment le Hongrois pour faire la course en tête dans le 2ème. Plus puis­sant et précis dans les moments impor­tants, il ne lâchera jamais son avan­tage et s’im­pose fina­le­ment sans trem­bler : 7–6 (4), 6–4.

Cela restera malgré tout une expé­rience plus que réussie pour Fucsovics qui, en partant des quali­fi­ca­tions, n’aura cédé qu’un seul set pour se hisser jusqu’à se première finale en ATP 500. Quant à Rublev, il confirme jour après jour qu’il sera l’un des hommes forts de cette saison 2021 : en 14 rencontres dispu­tées cette saison, il ne compte qu’une seule petite défaite. C’était en quarts‐de‐finale de l’Open d’Australie, face à un certain Daniil Medvedev… 

Instagram
Twitter