AccueilATPATP – ShanghaiLe patron, c’est Djokovic

Le patron, c’est Djokovic

-

A l’image de son parcours tout au long de la semaine, Novak Djokovic a été intrai­table et s’impose 6–3, 6–4 après 1h35 de jeu en finale face à Borna Coric. Jamais breaké pendant son parcours, le Serbe s’adjuge son 32e titre en Masters 1000, le quatrième à Shanghai et le 72e trophée de sa carrière.

Mais qui pourra arrêter Novak Djokovic ? Ce ne sera pas Borna Coric. Contraint de forcer son jeu voire de surjouer (38 fautes directes pour Coric contre 17 pour Djokovic), le Croate se retrouve très vite sans solu­tion face au Serbe qui déroule à merveille son tennis. Après avoir converti sa seule occa­sion de break dans le premier set, il enfonce le clou en prenant d’entrée de deuxième manche le service de son adver­saire. Le nouveau numéro 2 mondial aurait pu se mettre à l’abri s’il avait converti ses oppor­tu­nités de double break. A 3–2, il écarte une balle de debreak puis enchaîne avec deux premières balles pour garder les commandes.

Djokovic, un service qui fait des dégâts

Après avoir raté trois premières balles de match sur le service de Borna Coric dont une sur un smash, Novak Djokovic conclut la rencontre 6–3, 6–4 en 1h36 de jeu. Un succès qui récom­pense une semaine abso­lu­ment parfaite puisqu’il n’a jamais perdu sa mise en jeu. Un service intrai­table qui s’est vérifié en finale avec trois petits points perdus sur ses premières (29 sur 32, soit 91% de réus­site) et six sur ses deuxièmes (14 sur 20, soit 70% de réus­site). Autant dire que le Djoker a eu raison de souli­gner l’importance de cet aspect de son jeu.

Djokovic sur les talons de Nadal

En rempor­tant son quatrième trophée à Shanghai, le 32e en Masters 1000 et le 72e trophée de sa carrière, Novak Djokovic revient à 35 points de Rafael Nadal à la Race et à 215 points au clas­se­ment. En posi­tion de force, il peut demander une invi­ta­tion à Bâle ou Vienne ou attendre Bercy pour avoir une occa­sion de retrouver la première place mondiale. Car dans les faits, c’est bien lui le patron actuel du circuit.

Article précé­dentDjokovic trop fort pour Coric
Article suivantLe tirage des Bleues
Instagram
Twitter