AccueilATPATP - ShanghaiTsonga impuissant

Tsonga impuissant

-

C’est fini pour Jo‐Wilfried Tsonga, à Shanghai. Le Français s’in­cline face à Tomas Berdych au stade des quarts de finale, 6–3 7–6(4), en 1h34. Berdych affron­tera Novak Djokovic ou Tommy Haas en demie.

« Je sens que je joue à un très haut niveau », se réjouis­sait Tsonga à sa sortie du court, hier, après sa victoire sur Marcos Baghdatis en huitièmes. De quoi être opti­miste, à l’aube d’un affron­te­ment face à Tomas Berdych. Ne restait qu’à répéter ce type de perfor­mance contre le Tchèque. Oui, mais… Les choses ne sont jamais aussi simples. Et défier un garçon comme Tomas, c’est un chal­lenge autre que de croiser le fer avec un Chypriote, certes valeu­reux. Le scénario du jour nous l’a confirmé : Jo a fait son possible. Mais le « possible » du sixième joueur mondial au clas­se­ment ATP s’est vu anni­hilé par la rigueur et la maîtrise du sixième joueur mondial à la Race.

Victoire 6–3 7–6(4) de Tomas Berdych, en 1h34. Que raconte ce score ? Une superbe constance du Tchèque, qui ne concède pas une balle de break et remporte près de huit points sur 10 derrière son enga­ge­ment, dans le premier set. Quand Tsonga, lui, se fait surprendre sur la seule occa­sion qu’il laisse à son vis‐à‐vis. Et qui, avec 45% de premières balles seule­ment et, pis, 36% de points gagnés derrière sa deuxième, ne pouvait espérer enrayer la mitraillette Berdych. La deuxième manche set est beau­coup plus accro­chée. Jo se montre enfin intrai­table sur son service et Tomas continue sur sa lancée. Cela donne un tie‐break de tous les dangers. Mais, dans le money time, le Français craque : une double faute au plus mauvais moment et son adver­saire en profite pour conclure sur son engagement. 

Néanmoins, il n’y a pas vrai­ment de quoi être déçu. Jo‐Wilfried Tsonga est tombé sur plus fort que lui aujourd’hui. Ses tenta­tives ont été repous­sées calme­ment et les statis­tiques le montrent bien : 27 points gagnants pour 31 fautes directes côté trico­lore ; 23 points gagnants pour 17 fautes directes côté tchèque. En somme, c’est un peu la diffé­rence entre un joueur quasi­ment qualifié pour le Masters et un autre qui restera huitième à la Race lundi prochain. Mais conserve, malgré tout, de belles chances d’ac­cro­cher un billet pour le tournoi des Maîtres.

Tomas Berdych affron­tera Novak Djokovic ou Tommy Haas en demi‐finale. Un beau chal­lenge pour ce garçon qu’on disait hors sujet cet été et qui a clai­re­ment su se reprendre en cette fin de saison.