AccueilATPATP - TorontoNadal a souffert

Nadal a souffert

-

Après un début de match poussif, Rafael Nadal a bien réagi pour dominer 3–6 6–3 6–4 un Philipp Kohlschreiber au jeu inspiré et consis­tant, qui a fini par craquer en fin de rencontre. Le numéro un mondial tentera de mettre un terme au règne de Murray à Toronto en demies pour une belle revanche du dernier carré de Wimbledon.

Les choses démarrent pour Nadal. Kohlschreiber, bien dans le match, profite d’un début mou du Majorquin pour breaker d’en­trée. Nadal commet beau­coup de fautes et Kohlschreiber, imper­tur­bable, pour­suit sa course en tête et conclut sans bron­cher. Une domi­na­tion logique, puisque Nadal a commis deux fois plus de fautes. 

Nadal reprend les choses en main en brea­kant d’en­trée dans le deuxième set, se montrant plus agressif et précis. Le Majorquin confirme son avan­tage avec auto­rité. Nadal domine les points en fond de court où il était dépassé dans le premier set. Nadal, qui n’a lâché que deux points sur son service et commis moins de fautes, conclut sans problème la deuxième manche. Kohlschreiber ne remporte aucun point derrière sa deuxième.

Dans le troi­sième set, kohl­schreiber sauve quatre balles de break à 1–1. L’allemand s’offre à son tour une occa­sion sur le service de Nadal à 3–2, mais envoie un retour dans le couloir avant d’en­caisser un passing de coup droit limpide de Nadal. Son pour­cen­tage de premières passe en dessous de la moyenne et il concède un break blanc à 3–3. Nadal enchaîne dix points d’af­filée à l’Allemand et confirme son avan­tage. Nadal, domi­na­teur dans cette dernière manche, conclut logi­que­ment 6–4 et avec la manière un match qui avait bien mal commencé. Le numéro un mondial a bien redressé la barre, s’ap­puyant sur des services effi­caces, et une grosse frappe de balle et quelques passings redou­tables. En demies, Nadal retrou­vera Andy Murray, qu’il avait écoeuré en demies à Wimbledon. Sur dur, la partie s’an­nonce très serrée.

Article précédentSet 2 : Nadal réagit
Article suivantClijsters domine Pennetta