AccueilATPATP - TorontoSöderling à la trappe

Söderling à la trappe

-

Dernière victime en date de l’épou­van­tail Nalbandian, Robin Söderling, emprunté, n’a même pas poussé l’Argentin à se surpasser et s’in­cline 4–6 6–4 6–1. Il rate là une belle occa­sion de se mesurer en quarts à son rival désigné au clas­se­ment, Andy Murray.

On a vu un Robin des mauvais jours aujourd’hui : les qualités natu­relles du Suédois le poussent à entre­prendre dans son tennis en cher­chant à faire mal à l’ad­ver­saire, soit en le mettant en diffi­culté par ses services, soit en domi­nant l’échange par la puis­sance de ses coups droits. Aujourd’hui, on a vu un Suédois passif et un peu apathique, d’où la victoire logique d’un Nalbandian qui était pour­tant prenable.

Nalbandian breake immé­dia­te­ment en se montrant très agressif en retour. Mais l’Argentin connait aussi des diffi­cultés à trouver sa première et Soderling recolle à 2–2 pour passer devant. Nalbi fait jeu égal avec le Suédois, ce qui ne l’empêche pas de s’énerver : il claque sa raquette par terre après avoir raté une balle de break à 3–3. Il sauve ensuite deux balles de break à 4–3. Sous pres­sion à 5–4, l’Argentin commet deux doubles d’af­filée en début de jeu et Soderling s’offre 3 balles de set. Il rate la première mais pousse ensuite Nalbi à jouer une volée amortie de revers que l’ar­gentin envoie dans le filet. Plus de fautes que de points gagnants dans ce set, marqué par cinq doubles de Nalbandian.

Dans le deuxième, on prend les mêmes et on recom­mence puisque Nalbi breake d’en­trée ; cette fois‐ci il ne confirme pas et se fait rejoindre direc­te­ment. Nalbandian continue d’agresser Soderling en retour et en lui faisant faire l’essuie‐glace et reprend l’avan­tage, parve­nant enfin à confirmer. Le pour­cen­tage de premières de l’Argentin monte pendant que le Suédois se montre moins en réus­site dans le même domaine, ce qui permet à l’Argentin de main­tenir son avance jusqu’à 5–4 où il manque 4 balles de set sous la pres­sion de Soderling. Nalbi profite fina­le­ment d’un retour cadeau du Suédois pour s’of­frir une cinquième balle de set qu’il convertit. Moins de fautes et une meilleure effi­ca­cité derrière sa seconde pour l’Argentin.

Comme dans les deux premiers sets, Nalbi breake d’en­trée. Soderling parvient à tenir les échanges, mais fait preuve d’une inca­pa­cité chro­nique à faire la déci­sion. L’Argentin survit à une mise en jeu compli­quée à 2–1 puis se crée une balle de break sur un superbe lob de revers que Soderling parvient seule­ment à toucher, avant de forcer le Suédois à mettre une volée dans le filet pour s’of­frir un avan­tage consi­dé­rable. Nalbi enchaine quatre jeux dont deux sur le service de Soderling pour finir en trombe.

Nalbandian continue de flotter sur son petit nuage en s’of­frant son premier top 10 depuis son retour de bles­sure, et pour­tant il lui faudra gran­de­ment améliorer son service pour résister à la qualité de retour de Murray, en suppo­sant que l’Ecossais domine Monfils. La preuve que l’Argentin a encore de la marge, ce qui doit être très inquié­tant pour la concur­rence. Quant à Söderling, il a raté une occa­sion de mettre la pres­sion sur son devan­cier à l’ATP, mais ce n’était que son tournoi de reprises, par contre il devra soigner son atti­tude et veiller à retrouver l’agres­si­vité de bull­dozer qui fait sa réus­site habituellement.

Article précédentIvanovic facile
Article suivantBerdych résiste à Dolgopolov