AccueilATPATP - VienneTsitsipas : "Je me suis embrouillé tout seul, je ne comprends pas"

Tsitsipas : « Je me suis embrouillé tout seul, je ne comprends pas »

-

Battu ce jeudi en huitièmes de finale de l’ATP 500 de Vienne par Frances Tiafoe alors qu’il semblait avoir le match en main (il menait 3–0 dans le troi­sième set, ndlr), Stefanos Tsitsipas s’est montré parti­cu­liè­re­ment lucide et ouvert d’es­prit en confé­rence de presse d’après match. Conscient que ces trous d’air commencent un peu trop à se répéter, le Grec a mis les choses à plat et c’est forcé­ment très intéressant. 

« Je n’étais pas le meilleur joueur dans les 2e et 3e sets. Je ne sais pas si c’était une ques­tion de frappe ou de psycho­logie, il m’a semblé qu’il se sentait mieux avec les retours et cela l’a beau­coup aidé. Je ne me sens pas parti­cu­liè­re­ment fatigué, je me sens bien, je peux encore jouer. Ce qui s’est passé (après le 3–0 du troi­sième set) est bizarre. Cela s’était produit aux Jeux olym­piques (lors de sa défaite contre Ugo Humbert). C’est une de ces pannes, je me suis soudai­ne­ment embrouillé tout seul. J’en ai trop fait en pensant que ça me mène­rait quelque part. J’ai fait beau­coup de doubles fautes, ce qui est choquant pour quel­qu’un de mon niveau, j’ai manqué de profon­deur dans mes services et je n’ai pas eu l’im­pres­sion de contrôler la balle à ce moment‐là. C’est bizarre, ça m’a rappelé Tokyo, je ne comprends pas trop », a déclaré le Grec avant de repousser une quel­conque fatigue ou un manque d’envie. 

« J’ai très envie de gagner plus de matchs et d’ap­porter quelque chose de nouveau. Je ne mettrais donc pas ça sur le compte de la fatigue. Il y a encore de la passion et je veux ajouter des victoires. Mais malheu­reu­se­ment, je n’ai pas fait autant que ce que j’es­pé­rais lors des derniers matchs. Ce n’est pas un senti­ment génial mais je vais conti­nuer à travailler dur car c’est quelque chose que je fais bien. »

Instagram
Twitter