AccueilATPATP - WashingtonFin du calvaire pour Edmund : "Cela m'a montré que j'aimais ce...

Fin du calvaire pour Edmund : « Cela m’a montré que j’aimais ce sport. Si je ne l’aimais pas, il aurait été facile de le quitter »

-

21 mois après sa dernière victoire sur le circuit prin­cipal, Kyle Edmund s’est de nouveau imposé ce lundi au premier tour de l’ATP 500 de Washington. Une vraie libé­ra­tion pour le Britannique qui a vécu des moments très diffi­ciles ces derniers mois à cause d’un genou abîmé et opéré à trois reprises en très peu de temps.

À la suite de cette victoire syno­nyme de déli­vrance, le joueur de 27 ans a fait part de son bonheur et a tenu à citer son compa­triote Andy Murray tout en clamant son amour pour le tennis.

« C’est extrê­me­ment grati­fiant d’être de retour. Il y a eu des moments où il n’y avait pas de progres­sion, pas d’amé­lio­ra­tion. Mais j’étais prêt à épuiser toutes les pistes pour revenir. Je n’ai pas pris de raquette pendant cinq ou six mois. Je voulais juste jouer au tennis. Quand on voit ce qu’Andy a traversé avec ses diffé­rentes opéra­tions, on se rend compte qu’il a dû travailler extrê­me­ment dur pour revenir et endurer pas mal de douleur. J’ai décou­vert qu’avec ce type de bles­sure, il faut être très motivé, car on peut tout laisser tomber. Cela m’a montré que j’ai­mais ce sport. Si je ne l’ai­mais pas, il aurait été facile de le quitter. J’ai eu de nombreuses occa­sions de le faire. »