AccueilATPATP - WashingtonMonfils est dans le flou

Monfils est dans le flou

-

A moins de quatre semaines de l’US Open où il était demi‐finaliste en 2016, Gaël Monfils a été sorti dès son entrée en lice de Washington par Yuki Bhambri (200e) alors qu’il était tenant du titre.

Si l’élimination de Lucas Pouille est inquié­tante, ce n’est guère mieux pour Gaël Monfils. Tenant du titre et tête de série numéro 6 dans la capi­tale améri­caine, le Parisien a été éliminé par le modeste qualifié indien Yuki Bhambri (200e) en trois manches, 6–3, 4–6, 7–5, et 1h52 de jeu. Une deuxième élimi­na­tion de suite dès son entrée en lice après son aparté sur terre battue complè­te­ment raté à Umag (par le 64e Rogerio Dutra Silva, ndlr) qui lance mal un été de tous les dangers pour la Monf avec en ligne de mire la défense de sa demi‐finale à l’US Open.

Monfils : « Cela va être un été assez compliqué »

Cette défaite fait écho à ses propos suite à son élimi­na­tion au troi­sième tour de Wimbledon où il ne cachait pas son anxiété à l’approche de l’été et de la tournée nord‐américaine (propos relayés par Le Figaro) : « Cela va être un été assez compliqué. J’espère bien travailler mais cela risque d’être un été compliqué. C’est mon ressenti. Il va falloir s’accrocher. » Il le faudra car la Monf risque de dégrin­goler au clas­se­ment, lui qui a déjà glissé au 22e rang mondial cette semaine. Cette nouvelle contre‐performance pour le protégé de Mikael Tillstrom s’ajoute à une année 2017 déce­vante et morose en compa­raison à celle vécue en 2016. Avant de se rendre dans la capi­tale améri­caine, le Tricolore poin­tait à la 36e place à la Race avec seule­ment 835 points… Un maigre bilan pour un joueur qui avait atteint la sixième place mondiale fin 2016. 

Les doutes s’accumulent

Hasard ou pas, mais le Tricolore a vu son prépa­ra­teur physique et spécia­liste de méde­cine chinoise, Gaëtan Olivier, quitter son staff le 21 juillet dernier après deux ans et demi de colla­bo­ra­tion. Un coup dur pour le Tricolore de 30 ans (31 ans le 1er septembre prochain) tant il avait joué un rôle prépon­dé­rant pour le remettre à niveau physi­que­ment. Avant d’aborder une dernière ligne droite déci­sive avec de grandes échéances (Masters 1000 de Montréal et Cincinnati, US Open et Coupe Davis), Gaël Monfils accu­mule les doutes et les zones d’ombre. Une situa­tion qui tranche avec celle à pareille époque en 2016 où chacun s’ac­cor­dait à dire (à juste titre) que le phéno­mène avait changé, gagné en constance dans son atti­tude et son jeu, donc dans ses résul­tats. C’est là aussi que se situe le para­doxe : il n’a jamais été aussi brillant que lors­qu’il avan­çait dans le flou. Seulement, en est‐il encore capable ? Les prochaines semaines livre­ront leur verdict…

Après 2 ans 12 de colla­bo­ra­tion avec Gaël Monfils, une page se tourne. Retour à la maison avec beau­coup de projets en tête ! Médecine Chinoise, Préparation physique et mentale, Tennis, Trail… Merci à Gael pour sa confiance Merci à la team Merci à Mickaël Tillström. On a passé de supers moments de partage et d’émo­tions. Je vous souhaite, dans l’avenir beau­coup de succès. Sportivement Gaëtan #prepa­ra­tion­phy­sique #prepa­ra­tion­men­tale #massage #mede­ci­ne­chi­noise #sport #tennis After 2 years and a half working with Gaël Monfils, a new chapter begins Come back at home with a lot of projects : Chinese medi­cine, mental and physical trai­ning, Tennis, Trail running… Thank you very much Gaël for trus­ting me. Thank you Mickaël Tillström. We shared many good moments. I wish you all the best ! Sportingly, Gaëtan #physi­cal­trai­ning #mental­coach #sport #chine­se­me­di­cine

Une publi­ca­tion partagée par Gaëtan (@gat_olivier) le

Article précédentMannarino défiera Berdych
Article suivantLe programme de jeudi