AccueilATPBagnis : « C’est un circuit qui ne vous pardonne pas. Seuls les…

Bagnis : « C’est un circuit qui ne vous pardonne pas. Seuls les 100 meilleurs joueurs vivent du tennis »

-

Contrairement à ce que l’on pour­rait d’abord penser, la vie des tennismen n’est pas si rose. En tous cas, pas tous… S’il est évident que les plus grandes stars du circuit n’au­ront jamais de problèmes d’argent pendant leur carrière, les joueurs classés au‐delà du top 100 éprouvent quant à eux bien plus de diffi­cultés. Une tendance qui ne fait que s’ac­croître avec la crise du coro­na­virus et la baisse des gains. Ce qui pour­rait conduire à terme à une hausse de plus en plus impor­tante des matchs et paris truqués. Comme l’avait d’ailleurs fait l’Argentin Kicker en 2018. 

Dernier joueur à l’avoir affronté avant son retour après 3 ans de suspen­sion cette semaine, Facundo Bagnis (130e) a témoigné pour La Nacion. « On nous a appris à jouer au tennis et à ne pas réagir dans ce type de situa­tion. Malheureusement si vous n’êtes pas fort, si vous n’avez pas les bonnes personnes à vos côtés qui peuvent vous conduire sur le bon chemin… C’est un circuit qui ne vous pardonne pas. Seuls les 100 meilleurs joueurs vivent du tennis, il faut être très attentif et très fort. »

Avant de partager sa réflexion sur l’im­por­tance de l’édu­ca­tion : « Au tennis, nous n’avons pas l’ha­bi­tude de partager une équipe et je pense que nous devons faire un travail d’édu­ca­tion complet dès le plus jeune âge. Espérons que l’Argentine pourra le faire. Le lien entre le tennis et l’édu­ca­tion est une voie très saine. Mais il faut espérer que le fossé profes­sionnel et écono­mique atteindra tous les profes­sion­nels du tennis et pas seule­ment le top 100. »

Instagram
Twitter