AccueilATPBernard Tomic ou l'espoir qui désespère

Bernard Tomic ou l’espoir qui désespère

-

Depuis son quart de finale de Wimbledon en 2011, Bernard Tomic était vu comme la future gloire du tennis Australien. Capable de coups d’éclats sur certains tour­nois, le « sale gosse » du tennis mondial a déçu. 27ème en juin 2012, il est aujourd’hui retombé à la 55ème place. La faute à une mauvaise année 2013 de l’Australien, sur les courts et en dehors. A coté des contre‐performances du fils Tomic, c’est le père qui s’est mis dans de beaux draps après avoir frappé le spar­ring partner de Bernard. L’année avait pour­tant bien commencé pour l’Australien qui était allé cher­cher chez lui, à Sydney, son premier titre ATP. Puis après, plus rien. Ou presque. Friand des grands rendez‐vous, Tomic se hisse en huitième de finale à Wimbledon après s’être offert Richard Gasquet. Il signe là, avec le tournoi de Sydney, ses seuls faits d’armes. Avec pas moins de 12 élimi­na­tions au premier tour et seule­ment deux quarts de finale, le jeune homme n’y arrive pas. Tomic semble avoir raté le coche sur son début de carrière. Mais on a souvent tendance à oublier qu’il n’est âgé que de 21 ans. La matu­rité tennis­tique et mentale met parfois un certain à s’installer…

Article précédentVerdasco pour Gasquet
Article suivantTsonga dubitatif