AccueilATPBerrettini : "C’est aux fédérations d’aider, pas aux joueurs"

Berrettini : « C’est aux fédérations d’aider, pas aux joueurs »

-

Toujours en Floride où il a vécu son confi­ne­ment avec Ajla Tomljanovic, sa compagne, Matteo Berrettini a accordé un long entre­tien au Corriere dello Sport où il est ques­tionné sur les diffé­rents sujets qui ont beau­coup fait parler ces dernières semaines. C’est le cas des propos de Dominic Thiem concer­nant le fonds d’aide aux joueurs moins bien classés : « Ce que Dominic a dit était très dur, mais il a ses raisons. Il a égale­ment parti­cipé à des tour­nois Futures et il a vu des gens qui n’agissaient pas comme des profes­sion­nels. Il préfère donc donner de l’argent à ceux qui – en tant que profes­sion­nels – peuvent aider d’autres personnes. Djokovic lui‐même a clai­re­ment indiqué qu’il ne s’agit pas d’une contri­bu­tion obli­ga­toire et je préfère faire un don d’une autre manière, à un hôpital par exemple. »

« Je préfère faire un don d’une autre manière, à un hôpital par exemple. »

L’Italien estime que l’aide ne doit pas venir des joueurs mais des instances diri­geantes : « Le plus gros problème est qu’il faudrait une meilleure répar­ti­tion du prize money afin que non seule­ment les 100 premiers, mais aussi les 200 premiers puissent vivre du tennis. Alors qui a dit que le numéro 220 n’a pas besoin d’aide et que le numéro 250 en a besoin ? Et ceux qui viennent d’entrer dans le top 100 ? Je prends l’exemple de James Duckworth, il a mis deux ans à se remettre d’une opéra­tion de l’épaule et n’a pas gagné d’argent, doit‐il y contri­buer ? Tout n’est pas seule­ment noir ou blanc, et c’est aux fédé­ra­tions d’aider, pas aux joueurs. »