Accueil ATP “Ce n’est pas du tout la fin de Roger !”

“Ce n’est pas du tout la fin de Roger !”

-

Pour le quo­ti­dien suisse Le Matin, Fabrice Santoro est reve­nu sur la défaite de Roger Federer en quarts de finale de Roland Garros. L’ex-joueur a éga­le­ment évo­qué la pers­pec­tive de la pos­sible perte de la place de numé­ro 1 mon­diale pour le Suisse.

“Paradoxalement, je pense que Federer a joué son meilleur match du tour­noi face à Söderling. Mais pro­fi­tant des condi­tions de jeu qui étaient extrê­me­ment lentes et lourdes, Robin a fait un match extra­or­di­naire. Et mal­gré le niveau de jeu du Suédois, Roger a eu plu­sieurs chances durant la par­tie, et ça, c’est déjà encou­ra­geant, car beau­coup n’en auraient eu aucune. Notamment au troi­sième set, lorsqu’il mène 5–4 et 0–30. Là Söderling met un coup droit sur la ligne. Je pense qu’à ce moment-là, si ce coup droit avait été un cm à côté, le match aurait bas­cu­lé. Personnellement, je me suis cou­ché et réveillé en état de choc. Où que Roger joue, je suis tou­jours son sup­por­ter. Donc j’étais très déçu… Mais voi­là, c’est toute la beau­té du sport. On n’est jamais sûr de gagner. […]”

“Maintenant, si Roger venait à perdre sa place de numé­ro 1, il serait un petit peu tou­ché. Mais il sait ce que c’est de perdre sa place de Numéro 1 pour la reprendre der­rière. Après, s’il la perd, je ne sais pas s’il la retrou­ve­ra assu­ré­ment, mais en tous cas, je le lui sou­haite. Et la seule chose qui m’a déran­gé contre Soderling, c’était la défaite. Mais je n’ai pas vu de signe inquié­tant au cours de son match. Il jouait bien, il bou­geait bien, il s’est bat­tu. Je ne me suis pas dit à la fin de la ren­contre : « C’est la fin de Roger. » Pas du tout !”

Article pré­cé­dentJoyeux anni­ver­saire Rafa
Article sui­vantParoles d’arbitre
Instagram
Twitter