AccueilATPDel Potro, comète ou fusée ?

Del Potro, comète ou fusée ?

-

Nous sommes fin 2009, et il est vrai que l’année a été marquée par l’émer­gence d’un certain Juan Martin Del Potro. A l’époque, l’Argentin n’a pas encore cet aura et son compor­te­ment sur le court peut être quelques fois mal perçu par les obser­va­teurs qui y voient beau­coup d’arrogance. 

De plus, Juan Martin Del Potro a commis l’ir­ré­pa­rable, dominer Roger Feder en finale de l’US Open alors que pour certains le Suisse avait le match en main. 

Alors comète ou fusée ? On avait demandé à Gilles Simon et Sébastien Grosjean, encore en acti­vité, de s’ex­primer sur le sujet.

J’aime
Gilles Simon

C’est un joueur qui corres­pond vrai­ment au tennis moderne. Et dans le tennis moderne, il faut tenir compte d’un phéno­mène impor­tant : la ralen­tis­se­ment des surfaces. Juan Martin en tire tous les avan­tages. Il est grand, il sert en angle, pas en puis­sance. J’ai regardé derniè­re­ment une finale de Sampras face à Agassi. Pete servait à 190 km/h et faisait des aces en pagaille. Aujourd’hui, je sers régu­liè­re­ment à 200 km/h et je ne fais pas que des aces. J’en déduis forcé­ment qu’au rebond il se passait des choses qui ne ne passent pas aujourd’hui.

J’aime pas
Sébastien Grosjean
On a déjà eu des cogneurs par le passé, des gros cogneurs. Je n’ai pas encore affronté Juan Martin, mais je me suis déjà entraîné avec lui. Ce que je peux juste dire c’est qu’Agassi envoyait du lourd et que, face à lui, on savait que ça allait « barder ». Une fois que j’aurai affronté Juan Martin, je pourrai faire la compa­raison avec Agassi, que reste le plus gros cogneur que j’ai jamais joué.