AccueilATPDel Potro vise « le top 3 »

Del Potro vise « le top 3 »

-

Juan Martin Del Potro s’attaque à cette année 2014 avec pas mal d’ambitions nées d’une très bonne fin de saison passée. Cela commence par l’Australie, Melbourne, évidemment, et Sydney, où il est engagé cette semaine. Ses impressions pour le site officiel du tournoi.

« Je serai prêt. » Juan Martin Del Potro le répète comme une profes­sion de foi. Car c’est toujours le chal­lenge des joueurs qui arrivent tardi­ve­ment en Australie. La chaleur est haras­sante, le voyage érein­tant et les efforts physiques d’une intense prépa­ra­tion hiver­nale pas forcé­ment digérés. « C’est vrai que c’est très dur, les premiers jours, ici, en Australie. Il y a 14h00 de déca­lage horaire entre ici et l’Argentine, donc c’est normal que je me sente fatigué. Mais je pense que je serai prêt pour le tournoi. »

Et il le faudra ! Car l’Open d’Australie débute dans quelques jours seule­ment. Et des quatre tour­nois du Grand Chelem, il reste celui qui a certai­ne­ment le moins réussi à Del Potro jusqu’à présent. En témoigne sa défaite au troi­sième tour, l’année dernière, face à un Jérémy Chardy de feu, 6–3 6–3 6–7(3) 3–6 6–3. Ce qui veut dire, certes, qu’il y a du boulot. Mais aussi des points à prendre. Et ce n’est pas anodin, car les objec­tifs de l’Argentin vont être élevés, en 2014 : « Cela va être une saison très inté­res­sante, avec de gros chal­lenges. Je suis impa­tient. Je vais essayer de rentrer dans le top 3, c’est l’un de mes grands objec­tifs, l’ob­jectif d’une carrière, l’ob­jectif de cette saison. Ce ne sera pas facile, mais je vais tout faire pour y parvenir. »

Cela commen­cera par quelques bons matches cette semaine, à Sydney. Histoire de se jauger, de prendre ses marques avec un Nicolas Mahut toujours dange­reux comme premier adver­saire, en huitième de finale. Del Potro ne se fait pas de soucis : « Dans l’en­semble, je me sens bien, j’ai travaillé très dur à la maison pendant quatre semaines. Je me suis vrai­ment bien préparé. » Ne reste plus, main­te­nant, qu’à faire rimer « prépa­ra­tion » avec « victoires »…

Petit retour sur un gros match disputé par Juan Martin Del Potro à Melbourne. C’était au deuxième tour, en 2010, face à James Blake. L’Argentin l’avait emporté… 6–4 6–7(3) 5–7 6–3 10–8 avant de vivre la malheu­reuse saison qu’on sait…

Instagram
Twitter