AccueilATPDjokovic déja grand favori de l’US Open ?

Djokovic déja grand favori de l’US Open ?

-

Vainqueur de son 16e titre du Grand Chelem, le cinquième à Wimbledon et le deuxième en 2019, Novak Djokovic est plus que jamais le patron du tennis mondial. Et rien ne semble pouvoir l’arrêter…

Novak Djokovic, le « mal‐aimé » du « Big 3 », avance et vite. Et peu importe que le public soit contre lui. Vainqueur de Wimbledon dans un Centre Court où la foule était tota­le­ment acquise à la cause de Roger Federer, la réac­tion du Serbe après la balle du match en dit long sur sa moti­va­tion et à quel point il se sert de cette défiance. « Quand le public crie « Roger », je m’obligeais à entendre « Nole », a confié l’intéressé en confé­rence de presse. Ça paraît stupide, mais c’est ainsi. J’essaie de me convaincre que c’est comme ça. » Une force mentale tota­le­ment unique et qui lui a permis de décro­cher son cinquième Wimbledon, le 16e titre du Grand Chelem de sa carrière. À 32 ans, le Djoker est plus que jamais dans la course au record du plus grand nombre de titres majeurs. « Je me rapproche de Rafa et Roger, mais il faut aussi souli­gner qu’ils conti­nuent à gagner des titres du Grand Chelem, a rappelé Novak Djokovic après la finale de Wimbledon. Je dois bien avouer que ce sont ces deux gars qui sont l’une des raisons pour lesquelles je joue encore à ce niveau. Ils me motivent à faire encore mieux. »

Djokovic vise les records et peu importe qu’il soit aimé

Depuis son retour au sommet du tennis mondial il y a un an, il a remporté quatre des cinq tour­nois du Grand Chelem et pointe désor­mais à deux unités de Rafael Nadal (18) et quatre longueurs de Roger Federer (20). Mais à cette vitesse et avec un tennis « cosmique » où l’équation semble inso­luble pour ses adver­saires, certains obser­va­teurs l’imaginent détrôner Roger Federer dans un futur plus ou moins proche. La tournée améri­caine qu’il dispu­tera (Montréal, Cincinnati et US Open), où il est tenant du titre à Cincinnati et l’US Open, pour­rait bien le confirmer. En plus de la quatrième levée en Grand Chelem de l’année qui sera son grand objectif, le natif de Belgrade devrait, sauf catas­trophe, conserver sa première place mondiale et se rappro­cher de la marque de Roger Federer et ses 310 semaines (il en compte 260). Enfin, Novak Djokovic, déjà qualifié pour Londres, voudra décro­cher un sixième titre au Masters afin d’égaler le record du Bâlois. Avec autant de records dans ses cordes, son obses­sion de « marquer l’his­toire de son sport » va désor­mais bien au‐delà de l’amour du public.

Instagram
Twitter