AccueilATPDjokovic : "Encore aujourd'hui, certaines personnes ne me croient pas quand je...

Djokovic : « Encore aujourd’hui, certaines personnes ne me croient pas quand je dis que j’avais une déchirure musculaire en Australie »

-

Après avoir reconnu qu’il n’au­rait peut‐être pas du aller aux Jeux olym­piques de Tokyo cet été afin de se préserver pour l’US Open dans sa quête d’un Grand Chelem calen­daire histo­rique, Novak Djokovic a cette fois évoqué ses plus grands matchs de la saison lors de son inter­view à L’Équipe. Et il a placé la finale de l’Open d’Australie dans son top 3 alors même qu’elle n’a pas été parti­cu­liè­re­ment marquante. Explication.

« Dans mes matches de l’année, en évaluant les batailles inté­rieures et le combat face à l’ad­ver­saire, je classe la demi‐finale de Roland‐Garros face à Nadal en numéro 1, devant la finale contre Tsitsipas (6–7, 2–6, 6–3, 6–2, 6–4) et la finale de Melbourne contre Medvedev (7–5, 6–2, 6–2). Pourquoi mettre cette dernière dans le top 3 ? Encore aujourd’hui, certaines personnes ne me croient pas quand je dis que j’avais une déchi­rure muscu­laire depuis mon match contre Fritz au troi­sième tour en Australie. Seule mon équipe sait par quoi on a dû passer à chaque journée. Je ne me suis jamais entraîné, pas même une seule fois. J’ai utilisé chaque heure dispo­nible pour la récu­pé­ra­tion. Sur la table de massage, sur les machines, en prenant des médi­ca­ments anti­dou­leur à haute dose. Tout ce qu’il pouvait être possible de faire, je l’ai fait pour me mettre en posi­tion de jouer. Gagner ce tournoi a été un miracle. Vraiment. Contre Raonic en huitièmes de finale et Zverev en quarts, je m’échauf­fais avant les matches à peine une demi‐heure – norma­le­ment c’est trois heures – et chaque fois que je commen­çais à servir je regar­dais Goran (Ivanisevic, son coach) et je lui disais : « Ça ne va pas être possible… » Finalement j’ai pu surmonter ça et je dois admettre que ça allait mieux en demi‐finales (contre Karatsev) et en finale. La douleur était là, mais mon corps s’était ajusté. »

Instagram
Twitter