AccueilATPDjokovic: Faut-il y voir un coup d'arrêt ?

Djokovic : Faut‐il y voir un coup d’arrêt ?

-

La défaite de Novak Djokovic face au Russe Marat Safin au deuxième tour de Wimbledon sonne comme un véri­table coup d’arrêt pour le Serbe qui n’avait plus perdu si tôt en Grand Chelem depuis l’Open d’Australie en 2006.

Après son revers face à Marat Safin au deuxième tour des Internationaux de Grande‐Bretagne (6–4, 7–6 (3), 6–2), Novak Djokovic n’était pas au mieux menta­le­ment : « J’ai fait des double fautes assez inha­bi­tuelles, qui n’avaient aucun sens. » a‑t‐il expliqué après la rencontre, avant d’ajouter : « Quand j’étais dans un bon moment, je ne pouvais pas le faire durer. J’étais proba­ble­ment fatigué menta­le­ment après cette longue saison, mais pas physi­que­ment. Il était juste meilleur que moi et j’ai eu un jour sans. Je n’ai rien fait pour lui faire mal. »  Loin de son meilleur niveau, « Djoke » n’a jamais été en mesure d’in­quiéter le 75ème joueur mondial dans ce match : « Il a bien joué. Pas extrê­me­ment bien mais suffi­sam­ment bien. J’ai beau­coup de respect pour lui. Cela a peut‐être joué un rôle sur ce match. Je vais rentrer à la maison, je vais me reposer, laisser les raquettes de côté. » a affirmé le numéro 3 mondial en confé­rence de presse.

Plus inquié­tant cette défaite met fin à une série de cinq demi‐finales de Grand‐Chelem consé­cu­tives, commencée sur la terre battue de Roland‐Garros en 2007. Plus grave, son service n’a jamais fonc­tionné et il s’est même fait malmener du fond du court, un des ses points forts. Cette défaite est un véri­table coup d’arrêt dans la progres­sion de Novak Djokovic, et surtout dans son désir de devenir numéro 1 mondial avant la fin de l’année. Marat Safin l’af­firme, Nole n’a pas été  impres­sion­nant sur le gazon londo­nien : « Il ne m’a pas impres­sionné aujourd’hui. Il suffi­sait de bien servir et de bien retourner. » a affirmé le Russe. Djokovic ne s’était plus arrêté en première semaine d’un Grand Chelem depuis plus de deux ans, c’était en 2006 à l’Open d’Australie face à l’Américain Paul Goldstein.

Alors, simple coup de pompe ou véri­table coût d’arrêt, la saison si terrible des US Séries devrait nous apporter des réponses…

Article précédentWimbledon : Rafa a son blog
Article suivantDavenport forfait
Instagram
Twitter