Accueil ATP Djokovic: Faut-il y voir un coup d'arrêt ?

Djokovic : Faut-il y voir un coup d’arrêt ?

-

La défaite de Novak Djokovic face au Russe Marat Safin au deuxième tour de Wimbledon sonne comme un véritable coup d’arrêt pour le Serbe qui n’avait plus perdu si tôt en Grand Chelem depuis l’Open d’Australie en 2006.

Après son revers face à Marat Safin au deuxième tour des Internationaux de Grande-Bretagne (6-4, 7-6 (3), 6-2), Novak Djokovic n’était pas au mieux mentalement : « J’ai fait des double fautes assez inhabituelles, qui n’avaient aucun sens. » a-t-il expliqué après la rencontre, avant d’ajouter : « Quand j’étais dans un bon moment, je ne pouvais pas le faire durer. J’étais probablement fatigué mentalement après cette longue saison, mais pas physiquement. Il était juste meilleur que moi et j’ai eu un jour sans. Je n’ai rien fait pour lui faire mal. »  Loin de son meilleur niveau, « Djoke » n’a jamais été en mesure d’inquiéter le 75ème joueur mondial dans ce match : « Il a bien joué. Pas extrêmement bien mais suffisamment bien. J’ai beaucoup de respect pour lui. Cela a peut-être joué un rôle sur ce match. Je vais rentrer à la maison, je vais me reposer, laisser les raquettes de côté. » a affirmé le numéro 3 mondial en conférence de presse.

Plus inquiétant cette défaite met fin à une série de cinq demi-finales de Grand-Chelem consécutives, commencée sur la terre battue de Roland-Garros en 2007. Plus grave, son service n’a jamais fonctionné et il s’est même fait malmener du fond du court, un des ses points forts. Cette défaite est un véritable coup d’arrêt dans la progression de Novak Djokovic, et surtout dans son désir de devenir numéro 1 mondial avant la fin de l’année. Marat Safin l’affirme, Nole n’a pas été  impressionnant sur le gazon londonien : « Il ne m’a pas impressionné aujourd’hui. Il suffisait de bien servir et de bien retourner. » a affirmé le Russe. Djokovic ne s’était plus arrêté en première semaine d’un Grand Chelem depuis plus de deux ans, c’était en 2006 à l’Open d’Australie face à l’Américain Paul Goldstein.

Alors, simple coup de pompe ou véritable coût d’arrêt, la saison si terrible des US Séries devrait nous apporter des réponses…

Article précédentWimbledon : Rafa a son blog
Article suivantDavenport forfait
Instagram
Twitter