AccueilATPDjokovic fera‐t‐il mieux qu’en 2011 ?

Djokovic fera‐t‐il mieux qu’en 2011 ?

-

Au lende­main de son titre acquis à Dubai, Novak Djokovic paraît plus que jamais intou­chable. Un début de saison qui n’est pas sans rappeler celui de 2011. Sera‐t‐il capable de faire encore mieux ?

« L’un des objec­tifs est de rester invaincu toute la saison. Non, je plai­sante. Je ne plai­sante pas en fait. » Boutade ou pas, Novak Djokovic ne doit pas vrai­ment plai­santer au fond. Dans sa quête de marquer l’histoire comme aucun autre joueur, le Serbe a conscience que son début de saison 2020 a déjà marqué les esprits : trois tour­nois, trois titres (ATP Cup, Open d’Australie et Dubai) et une invin­ci­bi­lité de 18 matchs. Si on ajoute la Coupe Davis en novembre dernier, le Djoker reste sur 21 victoires de rang et n’a plus perdu depuis le Masters de Londres face à Roger Federer.

Ce début d’année 2020 rappelle forcé­ment celui de 2011, l’année de l’avènement de son « cosmique tennis » où il était resté invaincu pendant 41 matchs avant d’être stoppé par Roger Federer en demi‐finale de Roland‐Garros. Au‐delà des chiffres, le numéro 1 mondial renvoie la sensa­tion d’être imbat­table et possède un ascen­dant psycho­lo­gique sur ses prin­ci­paux rivaux, dont Rafael Nadal (Roger Federer est absent jusqu’à la saison sur gazon). La tournée nord‐américaine pour­rait bien confirmer sa domi­na­tion totale sur la petite balle jaune. Pourtant, ces trois dernières années, il n’a pas été en réus­site avec au mieux des huitièmes de finale. Mais avec une telle dyna­mique, il a bien l’intention de renouer avec ses bonnes habi­tudes, lui qui a réussi le doublé Indian Wells – Miami à quatre reprises (2011, 2014, 2015 et 2016). Alors le cuvé 2020 sera‐t‐il encore meilleur que 2011 ?

Instagram
Twitter