AccueilATPDjokovic, la soli­tude comme thérapie ?

Djokovic, la solitude comme thérapie ?

-

Après André Agassi, Novak Djokovic a annoncé la fin de sa colla­bo­ra­tion avec Radek Stepanek. Un chan­ge­ment radical qui confirme le doute que traverse actuel­le­ment le Serbe.

Novak Djokovic serait‐il adepte du foot­ball et du célèbre choc psycho­lo­gique recherché lors d’un chan­ge­ment d’entraîneur ? Quoi qu’il en soit, le Serbe a décidé de faire table rase et de mettre un terme à sa colla­bo­ra­tion avec Radek Stepanek. Celle‐ci aura été de courte durée puisque le Tchèque avait rejoint offi­ciel­le­ment le clan du Djoker le 1er décembre dernier sur la « sugges­tion d’André Agassi ». Quelques jours après l’annonce de la fin de son asso­cia­tion avec le Kid de Las Vegas, c’est Stepanek qui subit les foudres de l’ex-numéro 1 mondial. Il l’a annoncé lui‐même dans un commu­niqué assez sobre : « La rela­tion avec Radek était et restera très bonne. Novak a apprécié travailler avec lui. »

Sans coach sur terre pour se retrouver ?

Une annonce qui inter­vient après une tournée améri­caine tota­le­ment ratée et inquié­tante où Novak Djokovic est apparu sans solu­tion et sans envie. Le commu­niqué publié sur son site précise : « Novak reste concentré et dési­reux de revenir plus fort après une longue période de bles­sure qui a affecté son jeu et sa confiance. Il est conti­nuel­le­ment et passion­né­ment à la recherche de nouvelles façons pour retrouver la victoire. Après de courtes vacances en famille, il débute sa prépa­ra­tion pour la saison sur terre battue et les tour­nois à venir. » Il aborde l’ocre sans coach. Un moyen de se retrouver ? Difficile à savoir tant le flou entoure l’homme aux 12 titres du Grand Chelem.

Instagram
Twitter