AccueilATPDjokovic : "Pour moi, le tennis est un champ de bataille, non...

Djokovic : « Pour moi, le tennis est un champ de bataille, non seulement à l’extérieur mais aussi à l’intérieur »

-

A quoi reconnaît‐on un véri­table cham­pion ? À ses qualités tech­niques et physiques ? Oui, bien sûr. Mais pas seule­ment. Car c’est avant tout à sa manière de gérer ses défauts que l’on iden­tifie une légende. Et en cela, il ne fait aucun doute que Novak Djokovic sort du lot. Loin de se laisser dominer par les « erreurs » nées de son compor­te­ment, le « Djoker » a appris à vivre avec et à les dépasser, comme il l’a expliqué lors de son fameux live avec Chervin Jafarieh.

« L’une des prin­ci­pales raisons pour lesquelles je continue à jouer au tennis est que je sens que le tennis est un champ de bataille, pour moi, non seule­ment à l’ex­té­rieur mais aussi à l’in­té­rieur. Je revis certains vieux trau­ma­tismes, des schémas passés, des colères, des angoisses, et ce genre d’émo­tions qui me déplaisent et dont j’ai honte. Avant, j’en avais honte, mais plus main­te­nant. J’ai appris au fil des ans à m’ac­cepter. Même si je casse la raquette, que je jure sur le court, que je crie ou que je fais quelque chose, je ne suis pas fier parce que je sais qu’il y a beau­coup d’en­fants dans le monde qui regardent. La clé, c’est la façon dont je réagis. C’est‐à‐dire ne pas me rabaisser, mais m’ac­cepter en me disant « ça va, je te pardonne » et je passe à autre chose. Je n’ai pas peur de dire que je suis un être humain impar­fait. »

Instagram
Twitter