AccueilATPEntre Foxtenn et Hawk‐Eye, la « guerre » ne fait que commencer

Entre Foxtenn et Hawk‐Eye, la « guerre » ne fait que commencer

-

Alors que la tech­no­logie Foxtenn fait sa toute première appa­ri­tion sur terre battue à l’oc­ca­sion du tournoi de Madrid (seule­ment utilisée sur le court central Manolo Santana), la guerre entre les deux prin­ci­pales tech­no­lo­gies pour déter­miner si une balle a rebondi à l’in­té­rieur du court ou non ne fait que commencer.

D’une part, parce que les télé­vi­sions, elles, conti­nuent d’uti­liser le Hawk‐Eye, ce qui entraîne forcé­ment une concur­rence à l’in­té­rieur même d’un tournoi, comme à Madrid. D’autre part, parce que comme le révé­lait récem­ment son fonda­teur Javier Simon, Foxtenn est de plus en plus présent sur le circuit avec pas moins de 30 tour­nois utili­sant les services de la société espagnole. 

Seul problème, et il de taille, Foxtenn est beau­coup plus couteux car la tech­no­logie utilisée néces­site une quaran­taine de caméras posées au niveau du sol. En revanche, cela s’avère beau­coup plus précis que la concur­rence avec 3000 images par secondes contre seule­ment 150 pour le Hawk‐Eye…

Instagram
Twitter