Accueil ATP Evans évoque sa colère lors de sa sus­pen­sion pour dopage en 2017

Evans évoque sa colère lors de sa suspension pour dopage en 2017

-

Suspendu un an pour dopage après avoir été contrô­lé posi­tif à la cocaïne lors du tour­noi de Barcelone en avril 2017, le Britannique Daniel Evans s’est depuis défi­ni­ti­ve­ment ran­gé et a même atteint le meilleur clas­se­ment de sa car­rière en début d’an­née 2020 avec une très belle 28e place mon­diale. Interrogé par le site Tennis365, le joueur de 30 ans est reve­nu sur cette épi­sode dou­lou­reux où il a dû gérer pen­dant des mois une grande colère envers lui‐même.

« Pendant cer­taines périodes de l’in­ter­dic­tion, vous êtes vrai­ment dégoû­té de ce que vous avez fait, mais vous devez mal­gré tout conti­nuer à vous battre. Maintenant, je me sens juste recon­nais­sant quand j’entre sur un court. Quand j’ai ren­con­tré le psy­cho­logue du sport pour la pre­mière fois, il a dit que j’é­tais pro­ba­ble­ment l’une des per­sonnes les plus en colère à qui il ait jamais par­lé. C’est juste que j’a­vais été ban­ni, il y allait for­cé­ment avoir de la colère envers vous‐même et vos actions. J’ai quit­té les réseaux sociaux quand c’est arri­vé. J’étais inquiet de ce que mes pairs pen­se­raient et des gens qui regar­de­raient. Mais cela s’est rapi­de­ment dis­si­pé. Tous les joueurs étaient vrai­ment gen­tils. Personne ne m’a jamais rien dit de mal. »

Instagram
Twitter