AccueilATPFederer : "Attaquer la place de n°1"

Federer : « Attaquer la place de n°1 »

-

Le Suisse ne s’en cache pas : après son retour sur le devant de la scène à l’US Open, il veut récu­pérer la première place mondiale. Et il veut le faire dès 2008.

A peine revenu de New‐York, où son sacre à l’US Open a re‐fait de lui l’une des vedettes du public et des médias, le Suisse a clamé haut et fort sa moti­va­tion à partir vers de nouvelles conquêtes, ou re‐conquêtes.

A Bâle, où il se faisait acclamer par un public de 3000 personnes, en compa­gnie de « Stan » Wawrinka et du cycliste Fabian Cancellara, médaillés d’or olym­pique à Pékin, Roger Federer en a profité pour revenir sur les dernières semaines, et ses objec­tifs à venir. Extraits : 

Oublier 2008 ? « L’année a été diffi­cile, c’est vrai. J’ai pas gagné Wimbledon, je n’ai pas gagné les JO en simple, ce qui était à la base mon aveu. Mais honnê­te­ment, simple ou double, à la fin ça ne change rien. J’ai presque eu plus d’émo­tions en double. Alors la réac­tion que j’ai eu à l’US Open, en gagnant comme n°2 mondial, peut‐être avec un peu moins de pres­sion, me donne énor­mé­ment main­te­nant, parce qu’elle était beau­coup plus émotion­nelle, parce que là, je le sais, je suis sur le bon chemin, et que la saison diffi­cile a été oubliée ».

Merci Stanislas ? « Stan m’a beau­coup apporté. Je veux dire, aux Jeux Olympiques, il a joué de manière fantas­tique. En quart, en demi et en finale, il a été extra­or­di­naire, et il m’a vrai­ment beau­coup apporté. Et même pour après, puisque cette médaille m’a boosté, motivé et ener­gisé pour l’US Open. On est bien sûr ami. Depuis quelques années, nous passons beau­coup de temps ensemble. On joue la Coupe Davis, et puis de nombreuses semaines sur le circuit. On est très souvent tous les deux, et cette médaille va nous rappro­cher encore plus, puisque c’est le genre de choses qu’on partage à vie ».

Détrôner Nadal ? « Maintenant, soit cette année, soit l’année prochaine, je peux de nouveau atta­quer la place de n°1. Pour cette année, ce sera diffi­cile. Je pense que ça, c’est entre les mains de Nadal. Je mens si je dis que je ne veux pas être n°1 cette année, mais ce n’est vrai­ment pas dans ma puis­sance. Je vais faire la maximum cette fin d’année, il y aura beau­coup de moments d’émo­tions, avec la coupe Davis à Lausanne, puis le tournoi de Bâle. Et sinon, atta­quer cette place de n°1 l’année prochaine ».

Et la suite du programme ? Roger Federer va passer son week‐end à …Majorque ! Non. Pas avec Rafael Nadal. Il assis­tera au mariage de Reto Staubli, ancien tennisman profes­sionnel suisse et grand ami du Bâlois.

Instagram
Twitter