AccueilATPFederer : « Davydenko a le respect de ses pair »

Federer : « Davydenko a le respect de ses pair »

-

En confé­rence de presse d’après‐match, Roger Federer ne semblait pas trop atteint menta­le­ment par sa défaite contre Nikolay Davydenko. Le Suisse a salué la perfor­mance de son adver­saire, un joueur qu’il a toujours défendu, notam­ment quand il était soup­çonné dans l’af­faire de paris spor­tifs qui a secoué le tennis, en 2007.

Davydenko a dit hier qu’il était fatigué. Comment évaluez‐vous son jeu d’au­jourd’hui puis­qu’il a fina­le­ment réussi à vous battre ?
Je ne trouve pas que ce fut un match parti­cu­liè­re­ment dur physi­que­ment. C’est pour­quoi je n’ai pas de problèmes à ce niveau‐là. Nous sommes des profes­sion­nels. Nous avons l’habitude de jouer plusieurs matchs par semaine. Ce ne sont pas des matchs en cinq manches, donc ce n’est pas trop fati­guant. C’est juste une longue saison, alors la fatigue peut‐être parfois plus mentale. Nikolay a manqué quelques mois de compé­ti­tion au début de la saison. Ensuite, la saison paraît courte à partir de Miami, et il s’est mis à très bien jouer, alors il avait quelques réserves. J’en avais égale­ment malgré les matchs diffi­ciles que j’ai joués en poule. Je ne pense pas que ça se soit joué sur le physique. Je pense que nous étions frais, malgré les petits pépins physiques. Il a bien tenu aujourd’hui. Parfois il semblait un peu dépassé, peut‐être a‑t‐il quelques problèmes, mais il n’en parlera pas avant la finale.

A‑t‐il le respect qu’il mérite ?
Je ne sais pas si vous en avez. J’en ai. Je pense que c’est le plus impor­tant, il a le respect de ses pairs. Il n’a pas vécu des choses faciles ces dernières années, quand il était suspecté de faire de mauvaises choses dans le sport (NDLR : Davydenko a été suspecté dans une affaire de paris spor­tifs). Il avait un peu une épée au dessus de la tête. Mais il a tenu face à la pres­sion. Avoir été capable de conti­nuer à bien jouer malgré le fait qu’on lui posait les mêmes ques­tions stupides ne devait pas être évident du tout. Alors, je le respecte non seule­ment pour ça, mais égale­ment pour le joueur qu’il est. Il a tenu face à l’adversité. Il m’a fina­le­ment battu aujourd’hui. Je lui souhaite le meilleur pour la finale.

De votre envoyé spécial à Londres

Instagram
Twitter