AccueilATPFederer, the King of Grass

Federer, the King of Grass

-

Roger Federer attaque sa saison préférée, celle du gazon et des tradi­tions. L’occasion de faire un point sur ses statis­tiques et de se rappeler combien Roger est à l’aise sur cette surface. 

Le Suisse a disputé 122 matches sur herbe – hier compris. 122, pour 106 victoires et 11 titres, en 27 tour­nois – 28ème en cours. Son dernier titre sur gazon remonte à Wimbledon 2009, avec sa victoire face à Roddick, en finale. De 2003 à 2009, il a gagné, chaque année, un trophée sur cette surface, mais n’en a donc plus soulevé depuis trois ans.

Il a joué son tout premier match pro au tournoi Challenger de Subiton, en Angleterre, en 1999, face à Maurice Ruah, un Vénézuélien, qu’il avait dominé 7–6 6–2. 111ème mondial à l’époque, il avait notam­ment battu le Néerlandais John Van Lottum, 64ème, 6–3 3–6 6–1, avant de s’in­cliner en demie face Sargis Sargsian, ex‐top 50. Son premier titre ? A Halle, en 2003, juste avant son sacre à Wimbledon. Il y avait battu Nicolas Kiefer en finale, 6–1 6–3, et poin­tait déjà au cinquième rang mondial.

Ils sont 15 à avoir battu Roger Federer sur gazon. Voici le listing de ses défaites :

- Sargis Sargsian, en 1999

- Byron Black, en 1999

- Jiri Novak, en 1999

- Michael Chang, en 2000

- Richard Fromberg, en 2000

- Yevgeny Kafelnikov, en 2000

- Patrick Rafter, en 2001

- Lleyton Hewitt, en 2001 (1/2)

- Tim Henman, en 2001

- Nicolas Kiefer, en 2002

- Sjeng Schalken, en 2002

- Marion Ancic, en 2002

- Rafael Nadal, en 2008

- Lleyton Hewitt, en 2010 (2/2)

- Tomas Berdych, en 2010

- Jo‐Wilfried Tsonga, en 2011

Lleyton Hewitt reste donc le seul joueur, pour le moment, à avoir battu Roger deux fois, à ‘s‑Hertogenbosch et à Halle. Remarquons aussi qu’en 10 ans, le Suisse ne s’est incliné que quatre fois et qu’il n’a pas perdu un match pendant presque six ans. Avec 87,5% de succès sur cette surface, il est égale­ment le joueur qui a le meilleur ratio victoires‐défaites de l’his­toire, devant John McEnroe, 85,6%, Bjorn Borg, 84,7%, Pete Sampras, 83,5%, et Jimmy Connors, 83,3%.

Milos Raonic a un beau défi qui l’at­tend, cet après‐midi !

Article précédentPervak continue
Article suivantFederer, the King of Grass