AccueilATPGimelstob renonce au board de l'ATP

Gimelstob renonce au board de l’ATP

-

L’ancien joueur améri­cain Justin Gimelstob a décidé de renoncer à son poste au sein du conseil des joueurs, lui qui occu­pait le poste « améri­cain » du board.

Depuis l’an­nonce de son retrait faite au New York Times, il semble­rait que des nouvelles candi­da­tures soient aujourd’hui d’ac­tua­lité. On parle de Tim Mayotte ou encore de Brad Gilbert. Mis sous pres­sion après l’an­nonce derniè­re­ment de sa condam­na­tion pour trois ans de mise à l’épreuve et soixante jours de travaux d’in­térêt général, suite à l’agres­sion d’un de ses ex‐amis lors de la fête d’Halloween en 2018, cet homme très influent en coulisses a donc décidé de jeter l’éponge. Ce qui est plutôt logique.

Une levée de boucliers

Il faut dire que la décla­ra­tions sur son compte Twitter de Stan Wawrinka a mis le feu. Auparavant plus discrè­te­ment, Amélie Mauresmo avait eu les mêmes mots chez nos confrères du Parisien. Ces réac­tions ont donc accé­léré sa prise de déci­sion. Cela confirme que les joueurs et coaches peuvent avoir du pouvoir s’ils réagis­sant au bon moment. Ce qui est clair, c’est que Novak Djokovic perd un allié au sein du conseil, un allié qui était prêt comme le Serbe à bous­culer certains équi­libres et qui avait l’un des leaders pour pousser Chris Kermode, le président de l’ATP vers la sortie.

De son côté, l’Américain a décidé de se rendre à Madrid pour parler de tout ça avec le numéro 1 mondial tout en préci­sant (propos relayés par L’Équipe) : « Je me retire parce que mon job consiste à travailler pour le sport et les joueurs. Dans ma situa­tion, je suis devenu une distrac­tion et un handicap exces­sifs. J’assume la respon­sa­bi­lité des erreurs que j »ai commises durant cette soirée d’Halloween.

Article précédentDéfaite rapide pour Chardy
Article suivantLe programme de jeudi
Instagram
Twitter