AccueilATPGstaad, dernier détour sur terre avant l'Amérique

Gstaad, dernier détour sur terre avant l’Amérique

-

C’en est presque fini de la terre battue. Cette semaine, deux derniers tour­nois sont orga­nisés sur l’ocre : Umag en Croatie et surtout Gstaad dans les montagnes suisses. La semaine suivante, tout le beau petit monde du circuit ATP mettra défi­ni­ti­ve­ment le cap sur l’Amérique où la tournée sur dur esti­vale débu­tera pour de bon avec l’ATP 500 de Washington.

Si Davydenko, Ljubicic, Ferrero ou encore Melzer ont préféré jouer sur la côte croate à Umag, Youzhny, Almagro, Montanes, Bellucci, Hanescu et Robredo ont choisi l’al­ti­tude et la fraî­cheur des montagnes suisses. C’est donc notam­ment à Gstaad, où Roger Federer himself s’était imposé en 2004, que les derniers amateurs de terre battue vont tenter d’en­granger un peu de confiance et de points avant l’éprou­vant été améri­cain sur dur.

Coté fran­çais, 4 Tricolores se sont inscrits dans la station suisse. Deux d’entre eux ont déjà remporté le tournoi par le passé. Il s’agit de Paul‐Henri Mathieu (2007) et Richard Gasquet (2006). Le Biterrois effectue d’ailleurs son retour à la compé­ti­tion dans le canton de Berne, lui qui n’a plus joué depuis le Queen’s il y a plus d’un mois. Les deux derniers Bleus présents en Suisse sont Jérémy Chardy et Florent Serra. Le Bordelais est d’ores et déjà hors‐course puis­qu’il s’est incliné hier après‐midi face à Andreev. Quant à Chardy, il affron­tera son compa­triote Paul‐Henri Mathieu pour une place au second tour.

L’an dernier, Thomaz Bellucci l’avait emporté aux dépens d’Andres Beck en finale. Le Brésilien, évidem­ment venu défendre son titre, n’aura pas la tâche facile. Placé dans le quart de tableau de Victor Hanescu, Bellucci pour­rait retrouver Nicolas Almagro en demi‐finale. Almagro qui fait d’ailleurs figure de favoril pour le titre, tout comme Mikhail Youzhny, désigné tête de série numéro 1. Attention aussi à Montanes, titré il y a une semaine à Stuttgart. 

L’une des diffi­cultés pour l’en­semble des joueurs présents à Gstaad sera de contrôler la balle. A plus de 1000 mètres d’al­ti­tude, les balles ont tendance à gicler bien plus qu’au bord de la mer… Le service pour­rait donc être une arme déci­sive pour aller au bout de ce tournoi. Le vain­queur empo­chera d’ailleurs un chèque de près de 69 000€ et surtout 250 précieux points ATP avant l’été américain.

Article précédentFish l’emporte !
Article suivantBeltrame à l’affiche