AccueilATPHenman: "Djokovic est une machine"

Henman : « Djokovic est une machine »

-

Retraité depuis 2007, l’ex‐numéro quatre mondial Tim Henman n’a pour autant jamais quitté le tennis. Intervenant régu­liè­re­ment pour la BBC, le Britannique reste un obser­va­teur assidu du circuit masculin. C’est donc en marge d’un évène­ment annon­çant la colla­bo­ra­tion entre Jaguar et le tournoi de Wimbledon qu’il s’est exprimé sur Novak Djokovic, ne taris­sant pas d’éloges à son sujet.

Sur le style de jeu de Novak Djokovic
« Novak Djokovic est une machine. On le voit avec la manière qu’il a de frapper dans la balle depuis la ligne de fond de court, avec son agres­si­vité et le fait qu’il le fasse avec très peu de fautes directes. Bien sur, il ne faut pas oublier ses capa­cités à se mouvoir sur le court ! Il est égale­ment capable de trans­former un passage défensif en attaque, c’est la première fois que j’as­siste à ça, et d’une aussi bonne manière. »

Sur la chasse aux titres du Grand Chelem, derrière Nadal et Federer
« Je pense qu’il doit être consi­déré comme étant du même calibre que Roger Federer et Rafael Nadal. Actuellement, tout est une ques­tion de stats. Nadal a remporté 14 tour­nois du Grand Chelem, et Federer 17. Djokovic quant à lui en a gagné huit, mais dans un futur proche il augmen­tera pour atteindre 11, 12, 13 et peut‐être plus. Quand il l’au­rait fait, il sera certai­ne­ment l’un des tous meilleurs joueurs que le tennis ait connu. »

Sur la possi­bi­lité de remporter les quatre Grand Chelem cette année, comme Rod Laver en 1969
« En théorie, c’est possible… Il se montre très solide en ce moment, mais je pense que ce ne se fera pas. Les évène­ments jouent contre lui. Remporter sept matches en cinq sets repré­sente déjà un défi très relevé, mais le faire quatre fois dans l’année tout en restant à l’abri des bles­sures, c’est quasi impos­sible. Laver a été le dernier à le faire, mais trois des quatre Grand Chelem se dispu­taient sur gazon, dans une toute autre époque. Djokovic n’a jamais gagné Roland Garros donc cela reste son plus gros chal­lenge. C’est très diffi­cile de se défaire de Nadal quand vous voyez son palmarès là‐bas ! »

Article précédentTipsarevic pour Simon
Article suivantLe programme de mercredi