AccueilATPHerbert : "Les Australiens, ils ne sont pas là pour rigoler avec...

Herbert : « Les Australiens, ils ne sont pas là pour rigoler avec le Covid, ils me font limite un peu peur… »

-

Défait au premier tour de l’ATP 250 d’Antalya après avoir eu cinq balles de match face à son ami David Goffin (6–3, 5–7, 0–6), Pierre‐Hugues Herbert a tenu à rela­ti­viser après cette cruelle défaite. Présent en Turquie avec sa petite famille, son fils Harper n’ayant que quelques semaines, P2H s’est exprimé sur la future bulle austra­lienne. Il se dit impa­tient de jouer devant du public même si les auto­rités austra­liennes sont loin d’être commodes. Propos rapportés par L’Équipe.

« Ça va être encore une nouvelle expé­rience. Je ne pensais pas vivre ça. J’ai du mal à me projeter là‐bas. Ça va être assez long et pas facile de passer autant de temps dans la chambre. Mais si c’est la condi­tion pour qu’on puisse travailler… Je suis prêt à faire deux semaines de quaran­taine pour à nouveau jouer devant du public (ndlr : l’Open d’Australie envi­sage une jauge de spec­ta­teurs à 50 % de la capa­cité totale). C’est quand même tris­tounet de jouer sans personne et de ne pas pouvoir partager avec le public. C’est sympa de travailler, mais on n’a pas les émotions qu’on avait avant le Covid. Je ne sais pas comment je vais gérer ça. Ce qui est sûr, c’est que j’ai beau­coup plus peur d’avoir le Covid en Australie qu’ici en Turquie. Parce que les Australiens, ils ne sont pas là pour rigoler avec le Covid. Ils me font limite un peu peur… »

Instagram
Twitter