AccueilATPIl y a 22 ans, Rios était numéro 1 mondial

Il y a 22 ans, Rios était numéro 1 mondial

-

Il y a 22 ans, Marcelo Rios allait entrer dans l’histoire. Avant la tournée nord‐américaine, Pete Sampras, numéro 1 mondial de l’époque, n’avait qu’une petite marge d’avance sur ses pour­sui­vants. Une dizaine de joueurs étaient en course pour s’emparer de la première place mondiale. C’était le cas de Marcelo Rios, septième, qui comp­tait alors 939 points de retard sur l’Américain. Finaliste à l’Open d’Australie, le Chilien arri­vait en pleine forme et en confiance pour l’enchaînement Indian Wells‐Miami.

En 20 jours, le natif de Santiago fait parler son talent et réalise un doublé Indian Wells‐Miami que seuls trois joueurs améri­cains avaient fait avant lui : Jim Courier (1991), Michael Chang (1992) et Pete Sampras (1994). Andre Agassi (2001), Roger Federer (2005, 2006, 2017) et Novak Djokovic (2011, 2014, 2015, 2016) y sont parvenus depuis.

Moya : « C’est probablement le joueur le plus talentueux que j’ai jamais vu »

Pendant ce mois de mars, il signe des succès sur Petr Korda (2e de l’époque et son bour­reau à Melbourne), Greg Rusedski (6e) en finale d’Indian Wells ou Goran Ivanisevic, Tim Henman et Andre Agassi en Floride. Numéro 1 mondial chez les juniors, Marcelo Rios attei­gnait ainsi le Graal chez les profes­sion­nels et deve­nait aussi le premier joueur sud‐américain à être numéro 1 mondial puisque Guillermo Vilas n’avait été que numéro 2 avant lui. « Être le meilleur joueur du monde pour le Chili est quelque chose qui n’est pas normal. Je me sens très fier », avait alors expliqué le fantasque Marcelo Rios. Preuve de l’im­pact de son exploit, il sera ensuite reçu par le président chilien de l’époque Frei Ruiz‐Tagle. « Nous n’avons pas beau­coup de spor­tifs au Chili, alors être numéro 1 au tennis était assez impor­tant », a récem­ment confié l’intéressé à l’ATP.

« C’était un joueur diffé­rent, expli­quait Carlos Moya au site de l’ATP. On le voyait dès qu’il était sur le terrain. C’est proba­ble­ment le joueur le plus talen­tueux que j’ai jamais vu. On prenait telle­ment de plaisir à le regarder. Il était excellent pour le tennis, il avait un style de jeu tota­le­ment diffé­rent. » Marcelo Rios a été numéro 1 mondial pendant six semaines mais pour beau­coup, il reste le seul numéro 1 mondial à ne pas avoir remporté un titre du Grand Chelem.

Instagram
Twitter