Accueil ATP Ivanisevic : « Novak demande tou­jours plus, plus, plus »

Ivanisevic : « Novak demande toujours plus, plus, plus »

-

Co‐entraîneur de Novak Djokovic depuis juin der­nier, Goran Ivanisevic s’est confié dans une belle inter­view au jour­nal L’Équipe. L’ancien vain­queur de Wimbledon s’est rapi­de­ment fon­du dans le staff du Serbe, bien aidé par la langue et par son ami­tié avec Marian Vajda : « Je connais Marian depuis trente ans. C’est le mec le plus sym­pa et le plus simple avec qui bos­ser. Juste avant son pre­mier entraî­ne­ment, je lui ai par­lé de son jeu, de ce que je voyais de l’ex­té­rieur. Ce qui rend la chose facile, avec Novak, c’est qu’on a la même men­ta­li­té, la « men­ta­li­té des Balkans ». Croates et Serbes, c’est la même chose. Surtout, et c’est très impor­tant, c’est la même langue. Si je devais m’ex­pli­quer en anglais avec lui, il y aurait deux pro­blèmes : la perte de temps et sur­tout la perte de pré­ci­sion dans les mots », a décla­ré l’en­traî­neur natif de Split. 

« Il veut se coucher meilleur qu’il ne s’est levé »

Interrogé sur la soif de gagner du numé­ro 2 mon­dial, Ivanisevic est par­fois obli­gé de le cal­mer : « Pour moi, c’est un hon­neur de tra­vailler avec quel­qu’un comme lui. Comme coach, c’est génial. Novak veut tout le temps apprendre, il écoute atten­ti­ve­ment, il pose des ques­tions, il veut se cou­cher meilleur qu’il ne s’est levé. Il demande tou­jours plus, plus, plus. Parfois, il faut l’ar­rê­ter : « Hey, mec, tu es numé­ro 1, qu’est‐ce que tu veux de plus ? » Mais il sait que, à côté de lui, les autres pro­gressent aus­si tous les jours et tapent à la porte. »

Instagram
Twitter