AccueilATPLe chômage tech­nique pointe le bout de son nez

Le chômage technique pointe le bout de son nez

-

Si l’of­fi­cia­li­sa­tion d’un circuit à l’arrêt pendant six semaines, beau­coup de joueurs, qui ont des revenus modestes, vont devoir trouver des solu­tions car leurs situa­tions risquent d’être diffi­cile. D’ailleurs, ils sont nombreux à s’ex­primer sur ce sujet sur Twitter. 

On a compilé quelques tweets qui résument bien cette situa­tion. Six semaines c’est très long sur une année de joueurs de tennis d’au­tant qu’à l’in­verse d’autres disci­plines leur salaire est lié à leur performance.

Instagram
Twitter