AccueilATPLe frère de Malik Jaziri choqué

Le frère de Malik Jaziri choqué

-

La semaine dernière, le joueur tuni­sien Malek Jaziri s’était vu inter­dire par sa fédé­ra­tion de jouer un match face à l’Isralien Amir Weintraub. La rencontre devait se dérouler dans le cadre d’un quart de finale du tournoi chal­lenger de Tashkent. Le gouver­ne­ment tuni­sien soute­nant la cause pales­ti­nienne aurait demandé à Jaziri de ne pas parti­ciper à ce match. Le joueur ayant déclaré forfait risquait d’être sanc­tionné par les fédé­ra­tions inter­na­tio­nales, à moins d’in­vo­quer une bles­sure ou un problème physique. 

Amir Jaziri, son frère et manager, s’est déclaré « choqué par les pres­sions poli­tiques orches­trées par les auto­rités tuni­siennes afin de boycotter le match », dans des propos pour l’AFP. Néanmoins, il tient à souli­gner que la déci­sion prise par son frère n’est pas d’ordre poli­tique mais médi­cale – proba­ble­ment pour se préserver des dites sanc­tions : « Pour être clair, Malek a aban­donné pour des raisons spor­tives, parce qu’il était blessé […] le docteur lui a dit que son genou était enflé ». Le minis­tère des sports rappelle de son coté que le choix d’in­ter­dire ce match n’était pas de leur fait. La prise de déci­sion provien­drait unique­ment de la fédé­ra­tion de tennis. Amir Jaziri dénonce la déma­gogie poli­tique : « Normalement, le tennis n’est pas si média­tique en Tunisie. Ce qui s’est passé est unique­ment dû à la campagne élec­to­rale. Tout le monde profite de cela ! ».

Certains médias tuni­siens se sont révoltés de cette inter­dic­tion et ont décidé de soutenir le joueur. « Il a perdu des points ATP mais il a gagné en respect et a préservé son honneur », conclut Amir Jaziri.

Instagram
Twitter