AccueilATPLe gouffre américain

Le gouffre américain

-

Depuis l’ère Open en 1969, les États‐Unis vivent leur plus grosse disette en terme de victoires dans les tour­nois du Grand Chelem. Cela fait six années qu’aucun Américain n’a soulevé un trophée dans un tournoi majeur. Le dernier était Andy Roddick à l’US Open 2003. Vingt quatre Grands Chelems sans une victoire d’un joueur de l’oncle Sam, ça fait beau­coup pour un pays qui a dominé le début des années 80 et les années 90. Le problème de la relève outre‐Atlantique, évoqué durant l’US Open, est un épineux soucis pour l’USTA, la fédé­ra­tion améri­caine de tennis.