AccueilATPLe nouveau gel profi­tera encore large­ment à Roger Federer

Le nouveau gel profitera encore largement à Roger Federer

-

Le prolon­ge­ment du gel des clas­se­ments jusqu’en septembre validé par l’ATP hier va faire des heureux et des « malheu­reux ». Déjà large­ment « protégé » alors qu’il n’a pas joué le moindre match depuis plus d’un an, le Suisse va encore pouvoir dormir tran­quille concer­nant son clas­se­ment pendant un certain temps. 

Certains vont y voir du favo­ri­tisme, d’autres, une vraie logique dans cette période très spéciale liée à la pandémie de la Covid‐19. 

Si on veut s’amuser à faire les comptes, la situa­tion est claire. Il y a deux ans, le Suisse a gagné Miami et Halle, tout en étant fina­liste à Indian Wells et Wimbledon. 

Grâce au nouveau système, Roger va donc conserver la moitié des points de ces événe­ments jusqu’en 2022, ce qui forcé­ment sera un capital utile pour éviter de descendre dans la hiérar­chie mondiale, en atten­dant forcé­ment que ces tour­nois soient joués ou non. 

Concernant Indian Wells, il conser­vera 300 points (la moitié de ce qu’il a récolté en tant que fina­liste en 2019), pour Miami, un tournoi dont il est tenant du titre ce sera 500 point, puis 600 de la finale de Wimbledon et encore 250 du titre à Halle. 

Si on peut discuter le cas Roger Federer, on peut en dire autant pour John Isner ou encore Nikolos Basilashivli qui a gagné deux matchs sur ses 14 dernières appa­ri­tions et qui était encore 40ème ce lundi au clas­se­ment ATP.

Instagram
Twitter