AccueilATPLes blessés ne sont pas guéris

Les blessés ne sont pas guéris

-

Après le forfait de Rafael Nadal pour le tournoi de Brisbane à cause d’un genou toujours doulou­reux, c’est au tour de Novak Djokovic de retarder son retour à la compé­ti­tion après 6 mois d’ab­sence. La raison ? Le coude à cause duquel il avait dû stopper sa saison 2017 vient de nouveau l’embêter après une prépa­ra­tion qui semblait réussie. Le Serbe sera absent à Doha. Ce n’est pas tout puisque c’est au tour de Kei Nishikori de repousser lui aussi son retour à cause de son poignet, ce dernier déjà forfait pour Brisbane vient de jeter l’éponge pour Sydney (6 au 13 janvier). Ça commence à faire beau­coup étant donné que Andy Murray ne rassure pas beau­coup non plus.

Jusqu’où va s’ar­rêter l’hé­ca­tombe de forfaits et de blessés qui touche les favoris. Rafael Nadal n’est toujours pas remis de sa bles­sure au genou contractée après une année 2017 épous­tou­flante. Forfait pour l’ATP 250 de Brisbane qui commen­cera lundi, l’Espagnol n’a encore pas donné d’in­di­ca­tions pour la suite des évène­ments. Sa parti­ci­pa­tion à l’Open d’Australie n’est pour l’ins­tant pas remise en cause mais dans quel état se trouve réel­le­ment le Taureau de Manacor ? 

Alors qu’on pensait voir de nouveau Novak Djokovic fouler les courts de Doha où il est tenant du titre, le Serbe a annoncé qu’il ne dispu­terai pas ce tournoi à cause d’une rechute au niveau de son coude, la même bles­sure qui l’avait contraint à aban­donner à Wimbledon en juillet dernier et ainsi à mettre un terme à sa saison 2017 afin de se soigner et revenir plus fort. Est‐ce juste une précau­tion ou le Serbe risque de passer par la case opéra­tion si cette douleur persiste. Pour le moment, c’est l’in­cer­ti­tude qui domine. Un autre joueur affirmé du top 10 peine à récu­pérer complè­te­ment, c’est le Japonais Kei Nishikori. Blessé lui aussi la saison passé au poignet, il avait stoppé sa saison en espé­rant se débar­rasser de ses éter­nels pépins physiques. C’est pour le moment mal parti puis­qu’il est d’ores et déjà forfait pour les tour­nois de Brisbane et Sydney. Lui aussi est incer­tain pour disputer le premier Grand Chelem de l’année et c’est une bonne nouvelle pour personne. Sauf peut‐être pour un certain RF.

A quoi joue Murray ?

Andy Murray va‐t‐il, lui aussi, se rajouter sur la liste des blessés pour les tour­nois à venir ? A en juger son set d’ex­hi­bi­tion face à Bautista hier, on penche­rait pour une réponse affir­ma­tive. Cependant, l’Écossais a décidé d’ho­norer sa parti­ci­pa­tion au tournoi de Brisbane. Une bonne chose à deux semaine de l’Open d’Australie alors qu’il n’est clai­re­ment pas à 100% ? Lui seul à la réponse mais quoi qu’il en soit, l’ex numéro 1 mondial affirme se sentir de mieux en mieux et il veut se faire plaisir. Mais prendra‐t‐il plaisir à enchainer les défaites s’il affiche un niveau de jeu aussi faible que celui proposé à Abu Dhabi ? Espérons en tout cas que l’année 2018 ne nous réserve pas de nouvelles cascades de bles­sures au sein du top 25 comme ce fut le cas en 2017.

Retrouvez gratui­te­ment et en inté­gra­lité le numéro 61, le dernier numéro de notre maga­zine GrandChelem… Bonne lecture !