AccueilATPLes derniers des Mohicans

Les derniers des Mohicans

-

San Jose, Rotterdam, Marseille, Memphis, la saison indoor touche à sa fin et nous aura rappelé que dans ce monde de brutes, les serveurs volleyeurs ne sont pas morts.

« Quand j’étais petit, je me rappelle que mon entraî­neur me disait toujours : fais des services‐volées comme Krajicek ! » décla­rait Michaël Llodra à l’issue de sa victoire à Rotterdam il y a un an. En 2009, le fan du PSG aura eu besoin d’un « déclic » face à Mikhail Youzhny où sa pres­ta­tion lors des deux tie‐breaks a illustré sa montée en puis­sance. Retrouvant sa méca­nique au service qu’il « atten­dait depuis le premier semestre 2008 », il aura eu son match son « match réfé­rence » contre Paul‐Henri Matthieu jeudi dernier. 
Micka l’attaquant s’est ensuite offert Simon le contreur :
« Personne n’aime affronter Micka en salle, expli­quait le numéro un fran­çais. Par rapport aux autres grands serveurs, sa spéci­fi­cité, c’est d’être gaucher. Déjà on en joue rare­ment sur le circuit. Et ça rend les choses plus diffi­ciles. Sur les balles de break, il sert dans la bonne diago­nale pour slicer. Mais surtout, il a un gros service et une super volée. Sur un bon retour dans les pieds, il est capable de frapper une demi‐volée qui vient mourir à 20 centi­mètres de la ligne de fond de court. Alors retourner pour faire jouer, ça ne sert à rien contre lui. Il faut appuyer ses retours. » « Je joue juste, je m’ap­puie sur mon service qui me fait très peu défaut, je volleye bien… Donc tout baigne ! » résu­mait Llodra avant sa finale.
Dans le genre rigo­lade et jeu d’attaquant atypique, il y a aussi le mérou Stepanek. Le Tchèque en est déjà à deux titres cette saison pour un bilan de 16 victoires en 19 matches. Vainqueur à San Jose, il avait aligné les services volées pour sortir Tommy Haas puis Andy Roddick. Hier à Memphis, l’Américain a pris sa revanche en finale mais a encore une fois avoué avoir eu bien du mal à contrer son adversaire. 
Mais malheu­reu­se­ment, le tournoi de Memphis marquait la fin de la saison indoor, place à la terre. Il faudra donc attendre de longs mois avant de pouvoir profiter encore de ces jeux d’attaquants si atypiques. 
Entre temps, la France devra aller cher­cher Radek Stepanek à Ostrava…

Instagram
Twitter