Accueil ATP Les têtes continuent de tomber

Les têtes continuent de tomber

-

La révolution continue à Toronto. Après les éliminations de Federer, Roddick et Blake, Andy Murray, n°9 mondial a battu le tenant du titre Novak Djokovic, en deux manches (6-3, 7-6 [3]).
C’était sans aucun doute le match du tournoi. Intensité, rebondissements, suspense. Tout était réuni pour cette belle affiche entre Andy Murray et Novak Djokovic. Avec à la clé, une première victoire de l’Ecossais en 5 confrontations face au Serbe, et surtout, un billet pour le dernier carré du Masters Series du Canada.
Depuis le départ, Murray planait complétement sur ce match. Un premier set exceptionnel, d’une très grande intensité de la part des deux joueurs, mais très logiquement gagné par le Britannique. Dès le deuxième jeu, Andy Murray empochait le service de son adversaire, pour ne plus lâcher cet avantage décisif.
Djokovic avait beau tenter tout ce qu’il voulait, il était tout simplement impossible de déborder un Murray de cet acabit là. Formidablement combatif sur toutes les balles, il a fini par écœurer Nole qui ne s’en remettait pas. Le scénario ? Des joueurs très solides sur leur mise en jeu, des longs échanges souvent très spectaculaires, et inexorablement Murray qui gagne les points chauds.
Le deuxième set démarra sur le même tempo. Murray gagna le premier jeu de service du n°3 mondial, et à ce moment là, devant le magnifique jeu proposé par le Britannique, et par ces petits détails qui tournaient tous en sa faveur, on ne donnait vraiment pas cher de la peau du Serbe. Mais voilà, Djokovic n’est pas du genre à lâcher prise. Il reprend dans la foulée le service de son adversaire et semble refaire surface. Pas pour longtemps. A 2-2, il perd de nouveau sa mise en jeu, alors qu’il a une volée tranquille à jouer pour empêcher le jeu. On se dit que cette fois ci, la messe est dite, d’autant que Murray confirme pour mener 4-2. Mais les coups droits du Serbe ont fini par épuiser Andy, qui ne pouvait décidément pas tenir ce rythme de titan pendant deux heures. Djokovic alignait trois jeux et se procurait même une balle de set, à 5-4, sur le service de l’Ecossais. En vain. Le match s’éternisait pour le plus grand bonheur du CenterCourt de Toronto, jusqu’au jeu décisif. Murray concluait son superbe match en s’imposant 7 points à 3, et sortait du même coup le tenant du titre, et favori logique à sa propre succession.

Instagram
Twitter