AccueilATPLiam Smith, nouveau coach de Gaël Monfils

Liam Smith, nouveau coach de Gaël Monfils

-

Sans coach depuis la fin de sa colla­bo­ra­tion avec Mikael Tillstrom le 15 juin dernier, Gaël Monfils a retrouvé un nouvel entrai­neur avec l’Américain Liam Smith (39 ans), selon les infor­ma­tions de L’Équipe. Ce dernier, head coach à Tennis Australia depuis 2011, est connu pour avoir redoré le blason du tennis austra­lien en parti­ci­pant, notam­ment, à l’éclo­sion d’une nouvelle géné­ra­tion.

Copyright : sportvision

L’information a été dévoilée dans les colonnes du journal L’Équipe du samedi 1er décembre : Gaël Monfils s’est trouvé un nouvel entraî­neur. Sans véri­table coach depuis le départ du Suédois Mikael Tillstrom de son staff, le Parisien a pris le temps de choisir, et l’heu­reux élu est un Américain de 39 ans, Liam Smith. Propulsé à la tête de Tennis Australia en 2011, il a œuvré au déve­lop­pe­ment du tennis austra­lien grâce notam­ment à l’émer­gence d’une nouvelle géné­ra­tion avec Nick Kyrgios, Alex de Minaur et Jordan Thompson avant de devenir l’en­trai­neur du Roumain Radu Albot et de parti­ciper à la recons­truc­tion du tren­te­naire Matthew Ebden, actuel­le­ment classé 31ème mondial. 

Smith : « C’est une propo­si­tion très exci­tante pour moi que de maxi­miser ce qu’il est capable de faire. »

Avant de guider le tennis austra­lien, Liam Smith a effectué ses premiers pas de coach à l’aca­démie Harry Hopman, en Floride, avant d’in­té­grer celle de Justin Henin. C’est d’ailleurs en Floride que les deux hommes se sont rencon­trés pour la première fois : « On se connaît depuis deux ans, il venait avec nous à Miami quand je m’en­traî­nais avec Tillstrom. Quand « Mikki » n’a plus pu voyager, on s’était déjà posé la ques­tion de l’in­té­grer. Tout cela est donc très logique. Liam est un gros bosseur. Il aime les stats, les vidéos, » expli­quait le numéro 2 fran­çais. Du côté de l’en­traî­neur améri­cain, il ne cache pas son envie de travailler avec un joueur de la stature du Parisien : « J’aime effec­ti­ve­ment arriver très bien préparé sur un match, avec une très bonne connais­sance de l’ad­ver­saire. Dans toute a carrière, j’ai toujours eu la chance de bosser avec des gars sympas. Et Gaël en fait partie. C’est une personne de grande qualité. Çà permet de travailler dans des condi­tions très agréables. Gaël est l’un des meilleurs athlètes que l’on ait vu dans le monde du tennis. C’est une propo­si­tion très exci­tante pour moi que de maxi­miser ce qu’il est capable de faire. »

Monfils : « Il faut tenir le plus de semaines de suite pour gagner un titre consé­quent ou un Grand Chelem. »

La ques­tion qui taraude désor­mais la plupart des obser­va­teurs après cette annonce est évidem­ment de savoir si, enfin, « La Monf » réus­sira à passer un cap dans sa carrière de joueur à 32 ans ? Si certains peuvent logi­que­ment en douter, le demi‐finaliste de l’US Open 2016 reste quant à lui (très) ambi­tieux : « Tout va partir d’un gros inves­tis­se­ment de ma part pour revenir au top de ma forme. Le plan de jeu, comme en fin de saison dernière, sera d’être plus agressif, en comp­tant sur mon service et mon coup droit. J’ai déve­loppé du bon tennis en fin d’année. Ça m’a plu. Il faut tenir le plus de semaines de suite pour gagner un titre consé­quent ou un Grand Chelem. » On ne va pas se mentir, c’est bien tout ce que l’on souhaite à l’un des plus gros talents de sa génération.

Instagram
Twitter