AccueilATPMark Petchey sur Becker : "La réalité pour Boris, c'est que s'il...

Mark Petchey sur Becker : « La réalité pour Boris, c’est que s’il veut être entraî­neur, cela fera toujours partie du problème »

-

Déjà interdit de terri­toire britan­nique, et donc de Wimbledon, jusqu’à nouvel ordre en raison de sa condam­na­tion pénale en 2022 pour avoir dissi­mulé des actifs et des prêts afin d’éviter de payer ses dettes, Boris Becker est face à un sérieux problème s’il veut conti­nuer à entraîner. 

Quelques jours après avoir démis­sionné de ses fonc­tions d’en­traî­neur d’Holger Rune en raison notam­ment d’un emploi du temps non‐conforme aux ambi­tions du Danois, l’an­cien numéro 1 mondial pour­rait connaître de nouvelles diffi­cultés à l’avenir si son passe­port ne lui permet pas de voyager dans certains pays comme l’Australie, même si cela n’a pas été offi­ciel­le­ment confirmé. 

C’est notam­ment sur ce point qu’a voulu insister l’an­cien 80e joueur mondial Mark Petchey au cours d’une conver­sa­tion sur Tennis Channel.

« Je pense que c’est un point très juste. Bien sûr, ce sera un problème pour Boris (la restric­tion de son passe­port, ndlr). Je ne sais pas quelle est la situa­tion ici aux Etats‐Unis en termes de règles. La réalité pour Boris, c’est que cela fera toujours partie du problème s’il veut devenir entraî­neur. En effet, il y a au moins deux Grands Chelems sur lesquels il aura du mal à voyager, ce qui limi­tera le nombre de joueurs qui voudront l’engager. »