AccueilATPMouratoglou : "Nick Kyrgios est beaucoup plus vulnérable quand il se tait"

Mouratoglou : « Nick Kyrgios est beaucoup plus vulnérable quand il se tait »

-

Sur sa chaine YouTube, Patrick Mouratoglou a analysé l’at­ti­tude du joueur austra­lien. Le coach de Simona Halep tente de comprendre si son carac­tère très explosif est un atout ou un handicap.

« Je ne pense pas que lorsque Nick est expressif, ce soit un problème, je pense le contraire. Chacun est diffé­rent. Contre Stefanos (Tsitsipas) il s’est fait entendre du premier au dernier point. C’est sa façon d’ob­tenir l’énergie et l’agres­si­vité dont il a besoin pour jouer. Lorsqu’il est silen­cieux, il ne joue pas de manière agres­sive ou à son meilleur niveau. Il est beau­coup plus vulné­rable lors­qu’il se tait. Il crée des problèmes parce qu’il en a besoin pour tirer le meilleur de lui‐même. Beaucoup de gens pensent que c’est ennuyeux. C’est bien pour lui, c’est quelque chose dont il a besoin. Parfois, il fait de gros petits problèmes jusqu’à ce qu’un nouveau arrive et qu’il puisse passer à ce second. Quand il a joué contre Stefanos et a pensé qu’il aurait dû être disqua­lifié, il en a parlé tout au long du match et il a mieux joué. Le lende­main matin, dans le vestiaire, Nick en parlait encore avec un autre arbitre de chaise. Le problème contre Djokovic était la perte de concen­tra­tion. Il l’a breaké deux fois alors qu’il menait 40–15 et 40–0. C’est beau­coup plus inquié­tant que lors­qu’il se fâche contre les gens, ce qui le fait se concen­trer. Il a beau­coup en commun avec John McEnroe. Quand il est calme, c’est quand il perd. »