AccueilATPMurray absent... et alors ?

Murray absent… et alors ?

-

Andy Murray forfait pour un bon mois… et plus encore ? Mais que change l’ab­sence de l’Ecossais dans le pano­rama de cette fin de saison ?

« La semaine prochaine, Andy (Murray) subira une opéra­tion mineure au dos, dans le but de régler un problème dont il souffre depuis long­temps. Il ratera forcé­ment les tour­nois de Bangkok, de Tokyo et de Shanghai. Le problème a clai­re­ment émergé lors du tournoi de Rome, cette année. Andy a été contraint de se retirer, il est allé consulter l’avis de plusieurs spécia­listes. Après avoir disputé la saison sur terre, puis celle sur dur, il a de nouveau consulté des avis médi­caux afin de solu­tionner le problème. L’objectif est d’être en parfaite forme pour la saison prochaine. »

C’est en ces termes sobres qu’un commu­niqué du team Murray a appris la nouvelle au petit monde du tennis, hier. Oui, Andy va se faire opérer. Oui, il est déjà offi­ciel­le­ment forfait pour les trois prochains tour­nois. Un forfait qui pour­rait s’étendre jusqu’à la fin de l’année, comme le suppute L’Equipe. Il paraît, en effet, impro­bable que l’Ecossais prenne le moindre risque… Autant se concen­trer sur la saison 2014. Avec, dès janvier, de grosses échéances pour le fina­liste de l’Open d’Australie 2013. Mais une fin de saison sans Andy Murray, qu’est‐ce que cela change ?

Ferrer bien placé

Pour lui, quelques petites choses. Il ne pourra d’ores‐et‐déjà pas défendre les 180 points de sa demi‐finale à Tokyo, ainsi que les 600 de sa finale à Shanghaï. Et hop ! moins 780 points. Au clas­se­ment ATP, la sanc­tion sera immé­diate : David Ferrer devrait repasser numéro trois mondial le 14 octobre prochain. En effet, d’ici là, le Valencian n’a rien à défendre. Lui qui a déjà vécu cinq semaines dans le costume de dauphin du dauphin ajou­tera quelques unités à son comp­teur – sans espoirs, malheu­reu­se­ment, d’at­teindre la deuxième posi­tion, beau­coup, beau­coup trop loin. Par la suite, David aura ses 500 points de Valence à tenir et 400 au Masters. Murray, lui, 400 égale­ment. Si la saison 2013 de l’Ecossais s’avé­rait finie avant l’heure, l’on pour­rait tout à faire voir se conclure l’exer­cice actuel avec le discret et travailleur Ferrer sur la troi­sième marche du podium. 

On pour­rait aussi voir un Roger Federer soulagé… Le Suisse n’est que septième à la Race, sous la menace de Stanislas Wawrinka, Richard Gasquet et Jo‐Wilfried Tsonga, en embus­cade à 500 points ou moins. Mais, un forfait de Murray au Masters et tout s’ar­ran­ge­rait pour l’ex‐number one. Pas un luxe, quand on sait que Roger, lors de cette épreuve, en 2012, avait atteint la finale. Il ne serait néan­moins pas le seul heureux de ce malheur… Les Français pour­raient égale­ment tirer leur épingle du jeu. Jo et Richard visent une place dans le tournoi des maîtres. Avec un concur­rent en moins, ils voient leur chance d’y parti­ciper sensi­ble­ment augmenter. Reste à terminer 2013 plus fort que Stanislas Wawrinka, pour le moment mieux placé, en huitième posi­tion. Pas évident, mais envisageable !

Pendant ce temps, Andy Murray se soignera tran­quille­ment, bien au chaud, à la maison, préservé des premières rigueurs de l’hiver appro­chant. Et il prévient déjà :  »Mon opéra­tion se dérou­lera lundi… Je vous ferai tous savoir comment ça se passe… Je revien­drai plus fort. »

La raquette d’Andy Murray, ici !

Article précédentLes résultats de vendredi
Article suivantMladenovic choisit Vemic