Accueil ATP Nadal bat­tu au second tour à Rome !

Nadal battu au second tour à Rome !

-

Alors que l’on vient jus­te­ment de bou­cler le numé­ro 8 de GrandChelem (sor­tie le 15 Mai) où il est ques­tion évi­dem­ment de la sai­son sur terre bat­tue de plus en plus tron­quée, la défaite aujourd’­hui assez sèche de Nadal face à son com­pa­triote Ferrero (7–5, 6–1) confirme que les cadences infer­nales sur­tout en cette année olym­pique font des dégâts.

Ferrero est le deuxième homme en quatre ans à avoir ter­ras­sé Nadal sur terre bat­tue, lui dont le bilan sur terre deve­nait sur­na­tu­rel. Déjà contre Ferrer en finale à Barcelone, on avait sen­ti Rafa moins véloce, moins rapide, jouant très court notam­ment en revers. L’Ibérique avait d’ailleurs déjà pré­ve­nu tout le cir­cuit en expli­quant à juste titre que cette année la sai­son sur terre bat­tue était injus­te­ment tron­quée d’une semaine, qu’elle ne res­sem­blait pas à grand‐chose et que la pos­si­bi­li­té de faire l’im­passe à Hambourg était probable. 

Cette défaite si elle n’est pas enta­chée d’une bles­sure est au final une bonne nou­velle pour celui qui devra défendre son titre à Roland Garros. D’autant que Federer, vain­queur de Canas, au repos la semaine der­nière, semble trou­ver un vrai rythme sur l’ocre. 

Un rythme qui est démen­tiel pour de nom­breux joueurs du cir­cuit, Sébastien Grosjean avait notam­ment pro­po­sé une solu­tion à Monte Carlo, une solu­tion pas­sée inaper­çue. « On a rac­cour­ci la sai­son sur terre, il aurait été plus judi­cieux de ne pas jouer la Coupe Davis en cette année des Jeux Olympiques ».

2008 est donc pla­cée sous le signe des nou­veau­tés, per­sonne ne s’en plain­dra, d’au­tant que si Rafa raye Hambourg, mal­gré les points qu’il per­dra, il pour­ra arri­ver à Roland Garros, repo­sé, entraî­né, en grande forme….comme on l’aime.

Instagram
Twitter