AccueilATPNadal : « Djokovic incroyable »

Nadal : « Djokovic incroyable »

-

Battu par Djokovic en demi finale à Cincinnati, Rafael Nadal recon­naît la supé­rio­rité de son adver­saire. Il se projette surtout sur les JO et l’US Open. 
Il semble que Novak ne veut pas que tu restes long­temps n°1..
Nadal :
je pense qu’il veut être n°1 aussi non ? Mais premiè­re­ment, je ne suis pas encore n°1, et deuxiè­me­ment, j’ai joué un bon tournoi à Cincinnati. Demi finale après avoir gagné à Toronto, c’est presque parfait non ?
J’ai joué le meilleur été de ma vie sur dur. Aujourd’hui il a joué d’une manière incroyable dans le premier set. Au 2ème set, je me sentais bien, même parfois meilleur que lui. Finalement il m’a battu. Je voudrais donc simple­ment le féli­citer parce qu’il a bien joué. Vous savez comment est le tennis. Je n’étais proba­ble­ment pas à 100% et durant tout le tournoi, je n’ai pas très bien joué. Ce soir, je trouve que j’ai beau­coup mieux joué au 2ème set que les jours précé­dents, donc je suis heureux parce que le tournoi se termine pour moi avec de bonnes sensa­tions. Mais le calen­drier est dur non ?

Le premier set a été diffi­cile du fait de la fatigue ?
Nadal :
Non. Il a joué un 1er set incroyable. Il n’y a rien à dire. Il avait un toucher de balle incroyable, jouait avec les lignes. C’était diffi­cile parce que quand vous avez un joueur qui joue comme cela, c’est dur. J’ai essayé de me battre le reste du match. Je l’ai fait. J’ai eu des oppor­tu­nités au 2ème set. Il a joué mieux que moi, c’est comme ça. Il était aussi sans doute plus frais que les autres, parce qu’il a perdu au second tour à Wimbledon et a eu un mois pour préparer la saison sur dur. Il est proba­ble­ment en meilleure condi­tion que les autres.

Etre bientôt n°1 entraîne‐t‐il plus de diffi­cultés pour se concen­trer sur le prochain match ?
Nadal :
Franchement non, parce que j’avais plusieurs oppor­tu­nités, ici ou aux JO. Donc aucune pres­sion supplé­men­taire ou de décon­cen­tra­tion parti­cu­lière. Je suis en bonne posi­tion, même en très bonne posi­tion. L’objectif est seule­ment de conti­nuer à jouer de la même manière et d’amé­liorer mon tennis pour avoir des chances de conti­nuer à gagner des tour­nois impor­tants sur cette surface.

Mais main­te­nant que c’est arrivé, tu ne ressens pas d’excitation ?
Nadal :
Quelle exci­ta­tion ? c’est diffi­cile. Je suis heureux parce qu’être n°1 est un labeur de plusieurs années. Mais pas le temps pour moi de ressentir de l’ex­ci­ta­tion et être heureux et m’amuser. Les JO arrivent dans une semaine. J’ai gagné à Wimbledon et Toronto et j’ai commencé Cincinnati mercredi dernier, donc je n’ai pas eu le temps de profiter. Seulement m’en­traîner et prendre du plaisir en jouant, mais tout en restant très concentré.
Peut être qu’a­près la demi finale de Coupe Davis (19–21 septembre 2008) je pren­drai quelques jours pour savourer. Je ne sais pas si je serais encore n°1 à ce moment là mais si je joue bien, je pourrai le rester. 

Ces dernières semaines l’at­ten­tion était portée sur toi et Roger dans cette lutte pour la 1ère place. Est ce que Djokovic a été l’homme oublié ?
Nadal :
Oublié ? Peut être pour vous. Mais pas pour nous. Il est n°3 mondial, a gagné un Grand Chelem, accom­plit une saison incroyable. S’il gagne à Cincinnati, cela fera aussi trois Masters Series pour lui cette saison. Personne n’a jamais oublié Djokovic parce qu’il est dans une bonne posi­tion pour devenir n°1 à la fin de la saison. Il faut espérer que non, mais il a une chance de le devenir, de même que gagner les JO et l’US Open.

A Pékin, tu seras à l’hôtel ou au village olympique ?
Nadal :
Au village.

Article précé­dentJankovic n°1 le 11 août
Article suivantBartoli tombe en 12
Instagram
Twitter